le Vendredi 1 juillet 2022
le Jeudi 16 juin 2022 22:00 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Un match de fou pour les doubles champions

L’Inuk cadet de la polyvalente Lavigne rafle le championnat de la saison avec 5 victoires et une défaite ainsi que la grande finale en remportant 42-40 face aux Géants de la polyvalente Saint-Jérôme.  — Photo Hélysée Barnes, photographe officielle
L’Inuk cadet de la polyvalente Lavigne rafle le championnat de la saison avec 5 victoires et une défaite ainsi que la grande finale en remportant 42-40 face aux Géants de la polyvalente Saint-Jérôme.
Photo Hélysée Barnes, photographe officielle
C’est en revenant à l’essentiel, verge par verge et toucher par toucher que l’Inuk cadet de la polyvalente Lavigne s’est sauvé avec une brillante victoire de 42-40 lors de la finale régionale de football les opposants aux Géants de la polyvalente Saint-Jérôme, la seule équipe leur ayant fait baisser pavillon en saison régulière, samedi dernier à Saint-Jérôme.

L’allocution de nouvel entraîneur-chef Patrick Côté à la demie aura fait son chemin dans les têtes des jeunes joueurs de secondaire 1 à 3.  Tirant de l’arrière 18-12 grâce à un touchée à 5 secondes de la fin de la demie, Côté a appliqué la recette préconisée, une approche pédagogique, qui vise à revenir à la concentration et au calme. «Je leur ai dit, nous avons la chance de jouer une excellente finale et vous devez avoir du fun à jouer comme si vous jouiez avec vos copains. Il fallait dédramatiser la situation afin qu’ils ne fassent pas d’erreurs inutilement.» 

Toute l’équipe a contribué à cette victoire, dont la défensive qui a mis un frein à la progression des Géants. Avec cet effort collectif, l’entraîneur-chef souligne tout de même le caractère du joueur étoile Charlot Carignan, déterminant dans ce championnat. 

L’Inuk cadet faisait un retour au jeu après deux ans d’arrêt pandémique; retour étant un bien grand mot puisque seulement une minorité d’athlètes de 3e secondaire avait foulé les terrains pour de réels matchs depuis leur arrivée au secondaire. L’Inuk a commencé à l’automne avec un tournoi d’un jour, des pratiques en soirée depuis janvier et cinq matchs durant la saison régulière (5 victoires et une seule défaite) qui leur auront permis de vivre cette première véritable frénésie de la victoire ultime. 

Pour Patrick Côté, assisté par l’enseignant Jonathan Godin et deux anciens joueurs de l’Inuk Justin Joly (évoluant au Cégep de Lionel-Groulx) et Xavier Rozon, c’est une chance et un bonheur incroyables pour ces jeunes de reprendre d’assaut les terrains avec un système de jeu collectif leur permettant de s’accomplir et de grandir. 

Me retrouver sur un turf avec des joueurs, c’est ça la vie, lance celui qui a fait un retour enseignement de l’histoire après 10 ans en direction d’école.  J’ai l’impression d’avoir un réel impact sur la vie des jeunes, c’est un choix personnel avant ma retraite et un choix très assumé.»

— raconte M. Patrick Côté.

Côté permet à Éric Bertrand, enseignant en éducation physique et entraîneur-chef de l’Inuk depuis nombre d’années, de prendre un certain repos.