le Vendredi 1 juillet 2022
le Jeudi 16 juin 2022 15:14 Tribune-Express (Hawkesbury)

De la terre à la table

L’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury célèbre le lancement de l’initiative « De la terre à la table » et l’inauguration de son jardin scolaire en partenariat avec la Banque TD.  — Photo Charles Durocher
L’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury célèbre le lancement de l’initiative « De la terre à la table » et l’inauguration de son jardin scolaire en partenariat avec la Banque TD.
Photo Charles Durocher
L’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury (ESCRH) célèbre le lancement de l’initiative «De la terre à la table» et l’inauguration de son jardin scolaire en partenariat avec la Banque TD.

De la terre à la table.

Photo Charles Durocher

L’aménagement d’un jardin scolaire à l’ESCRH aurait été impossible sans la contribution financière de la Banque TD, qui est fière d’apporter son soutien au projet: «Nous sommes très heureux qu’un tel projet se réalise et permette d’améliorer l’environnement immédiat de votre école en y plantant plus de végétaux et en vous permettant de vous familiariser avec les bienfaits des potagers urbains. C’est la qualité de vie de chacun d’entre vous qui en sera améliorée. Vous êtes nos futurs leaders, et il est important que vous puissiez vous sensibiliser à l’environnement et prendre des initiatives en ce sens.» 

Le soutien financier de la Banque TD a permis aux Kodiaks d’installer neuf bacs potagers dans la cour intérieure de l’école. À ce soutien de la banque s’est ajoutée la contribution personnelle de Philippe Viau, un élève de l’école, qui a fait un don de plusieurs plants de tomates en plus d’apporter son expertise de cultivateur au projet. 

Grâce à ces contributions, les Kodiaks ont pu planter une grande variété de plantes, d’arbres et d’arbustes dans le jardin scolaire cette année : des tomates, des poivrons, des piments, des concombres, des aubergines, des cerises de terre, des fines herbes, des melons d’eau, des courgettes, du maïs, de la laitue, des tournesols, des oignons, des carottes, des betteraves, des navets, des haricots, des pommes de terre, des framboises, des mûres, des bleuets, des camerises, des pommes, des poires, des cerises et des prunes. 

Les fruits et légumes du jardin qui seront prêts durant les vacances d’été et qui ne se conservent pas pourront être consommés par les bénévoles. Les fruits et légumes qui atteignent leur maturité durant l’année scolaire ou qui peuvent être conservés seront utilisés en cuisine dans les cours de nutrition et d’alimentation ou remis gratuitement aux élèves de l’école en tant que collations. L’école travaille actuellement à l’établissement d’un partenariat avec la banque alimentaire pour les surplus durant les vacances scolaires. 

«De la terre à la table» est la plus récente initiative du club FranVert, qui organise des activités pour sensibiliser la communauté scolaire aux enjeux écologiques et environnementaux. Grâce aux initiatives du club FranVert – le compostage, la récupération du matériel scolaire, le tri et le recyclage des appareils électroniques, le grand nettoyage du Jour de la Terre, le bingo écolo et les leçons intégrées aux cours – l’ESCRH a dépassé de 70 points le seuil de 101 points requis pour obtenir la certification ÉcoÉcole platine. 

Mais pour Gilles Trahan, enseignant responsable du club FranVert, les bienfaits du jardin scolaire dépassent largement les considérations environnementales et contribuent à favoriser la santé mentale des élèves, surtout pour les élèves aux parcours scolaires atypiques:  

Les élèves qui vivent avec une déficience intellectuelle ou avec les troubles du spectre de l’autisme, ça leur fait un bien énorme d’être dans la nature et de travailler dans le jardin. C’est très apaisant pour eux de travailler à l’air frais dans le potager.» 

— raconte Gilles Trahan.