le Mardi 17 mai 2022
le Jeudi 12 mai 2022 9:45 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

La SÉO accueille le budget provincial avec tiédeur

Denis Laframboise, SÉO — Photo SÉO
Denis Laframboise, SÉO
Photo SÉO
Pour le président de la Société Économique de l’Ontario (SÉO), Denis Laframboise, les mesures budgétaires annoncées aujourd’hui par le ministre des Finances ontarien, Peter Bethlenfavy ont un air de déjà-vu.

 « C’est du réchauffé, a déclaré M. Laframboise. C’est un budget à saveur électoral. Plusieurs des mesures ont déjà été mises en œuvre. Nous avons aussi remarqué que de nouvelles mesures destinées spécifiquement à l’épanouissement de l’écosystème francophone et bilingue semblent avoir complètement disparues, ou presque, du radar de ce gouvernement. » 

Malgré tout, M. Laframboise a tout de même salué certaines des propositions, y compris des dispositions visant à alléger le fardeau fiscal des Ontariennes et des Ontariens. « Mais nous nous inquiétons un peu des répercussions à long terme de ces mesures sur les finances publiques. » 

Ce budget contient plusieurs dispositions favorables aux publics ciblés par les SÉO, notamment les entrepreneures et entrepreneurs et les personnes qui exploitent des entreprises touristiques. Le gouvernement a également proposé des dispositions visant à augmenter l’immigration économique. 

 

Bien que plusieurs des mesures annoncées pour attirer un plus grand nombre de travailleurs qualifiés nous réjouissent, aucune initiative concrète ne semble avoir été proposée pour inviter de futurs travailleurs directement dans leur pays, et encore moins des travailleurs francophones.»

— s’est désolé M. Laframboise. 

La SÉO est le leader du développement économique dans l’espace francophone et bilingue de l’Ontario. Son action s’exerce par le biais de mandats qui touchent, entre autres, les domaines de l’entrepreneuriat, de l’employabilité ainsi que divers secteurs d’activité économique, dont l’industrie touristique.