le Mercredi 18 mai 2022
le Jeudi 21 avril 2022 1:31 Le Carillon (Hawkesbury)

La plénitude selon Marie-Josée Boileau

The opening of the art exhibit « Plénitude » by local artist Marie-Josée Boileau was held at the Grenville-sur-la-Rouge Town Hall on April 11. — Photo Charles Durocher
The opening of the art exhibit « Plénitude » by local artist Marie-Josée Boileau was held at the Grenville-sur-la-Rouge Town Hall on April 11.
Photo Charles Durocher
Le vernissage de l’exposition « Plénitude » de l’artiste Marie-Josée Boileau avait lieu à l’hôtel de ville de Grenville-sur-la-Rouge le 11 avril dernier.

L’exposition « Plénitude » présente une rétrospective des œuvres de Marie-Josée Boileau. Plusieurs des œuvres exposées à l’hôtel de ville datent des années 1990, alors que l’artiste découvre l’effet produit par l’ajout d’une pâte acrylique sur l’ensemble de sa toile. C’est le cas pour la « série verte », où l’artiste représente des personnages et des environnements oniriques dans des nuances de vert allant du pâle au foncé. 

« L’idée pour la série verte m’est venue en me rappelant un souvenir d’enfance », raconte l’artiste. « Je regardais le monde à travers une bouteille verte, et soudainement le monde entier m’apparaissait sous un autre aspect. » 

L’exposition permet aussi de saisir l’évolution de l’artiste dans son exploration esthétique. Les œuvres des années 2000 sont marquées d’un intérêt renouvelé pour la couleur. Dans la série « Les coulisses », Boileau abandonne la pâte acrylique pour expérimenter avec l’effet produit par les coulisses de couleur sur la toile et les mélanges de couleur accidentels qui en découlent.  

L’artiste a également créé une nouvelle toile, intitulée « Autoroute 50 » spécialement conçue pour l’exposition à l’hôtel de ville. Boileau y renoue avec la technique de l’empâtement utilisée dans ses premières œuvres, mais en essayant de représenter les couleurs telles qu’elle les perçoit. 

 

Pour moi cette toile, c’est mon arrivée ici à Grenville-sur-la-Rouge. Il y a beaucoup de rivières ici; beaucoup de ruisseaux. Il y a de l’eau partout. Je voulais représenter l’immensité de la nature d’ici, qui est tellement belle, tellement magnifique. C’est ça qui est représenté dans ce tableau-là. Ce tableau-là m’amène de la paix quand je le regarde. Il me calme, il me fait du bien. »

— raconte l'artiste Marie-Josée Boileau.

L’exposition témoigne de l’éclectisme de l’artiste, qui aime explorer différents thèmes et différentes esthétiques dans son travail : « J’ai toujours aimé découvrir et expérimenter des nouvelles techniques par moi-même. C’est pour ça que j’aime Klimt, Monet, Picasso; c’est parce qu’ils ont expérimenté des choses et ils ont été différents dans leur art. Et quand tu es différent, on voit ce que tu fais et on se dit : ça c’est un Picasso c’est sûr et certain. » 

L’exposition « Plénitude » sera présentée à l’hôtel de ville de Grenville-sur-la-Rouge jusqu’au 9 mai prochain, et l’entrée est gratuite.