le Mardi 24 mai 2022
le Jeudi 14 avril 2022 0:53 | mis à jour le 15 avril 2022 9:10 Vision (Clarence-Rockland)

La marina de Lefaivre fait l’objet d’une discussion au conseil

The Lefaivre Marina had a good year in 2021 with a small surplus of more than $3000 after expenses and a sales record of almost 300,000 litres of marine gasoline for local and visiting boaters. There is talk on Alfred-Plantagenet council about whether the township should look into a public-private partnership for the marina’s operation rather than leave the municipal recreation department with the responsibility of managing the facility — Photo Gregg Chamberlain
The Lefaivre Marina had a good year in 2021 with a small surplus of more than $3000 after expenses and a sales record of almost 300,000 litres of marine gasoline for local and visiting boaters. There is talk on Alfred-Plantagenet council about whether the township should look into a public-private partnership for the marina’s operation rather than leave the municipal recreation department with the responsibility of managing the facility
Photo Gregg Chamberlain
Les affaires ont été bonnes l'an dernier à la marina de Lefaivre, ce qui a suscité des discussions sur la privatisation future de l'installation de services nautiques du canton d'Alfred-Plantagenet. 

«C’est une excellente chose», a déclaré le conseiller Ian Walker, lors de l’examen par le conseil, le 8 mars, du rapport d’exploitation de la marina de Lefaivre pour l’année 2021. Mais il s’est également demandé si l’exploitation de l’installation devrait continuer à relever de la responsabilité du canton.  

Le rapport 2021 sur les opérations de la marina montre un léger excédent de 3 074,33 $ après que toutes les dépenses ont été couvertes, et un record de ventes de près de 300 000 litres d’essence marine. Cela dépasse le précédent record de plus de 270 000 litres vendus pendant l’année d’exploitation 2017. L’année 2020, au cours de laquelle la pandémie a commencé, a enregistré la plus faible quantité d’essence marine vendue, soit un peu moins de 200 000 litres.  

Le conseiller Walker a demandé au directeur des parcs et loisirs, Ken St-Denis, si le canton étudiait la faisabilité d’un partenariat public-privé (PPP) pour la marina. Il a fait remarquer que le rapport d’exploitation de 2021, bien qu’il s’agisse d’une bonne nouvelle pour la municipalité, montrait encore des «profits à la limite» pour la marina par rapport aux coûts d’exploitation requis dans la partie loisirs du budget annuel. 

M. St-Denis a indiqué au conseil qu’il y avait eu des discussions l’année dernière sur la question de savoir si le service des loisirs devait faire une étude sur la faisabilité d’un PPP pour la marina Lefaivre. Il a donc continué à travailler avec le comité consultatif de la marina sur la planification des opérations de l’installation de navigation de plaisance. 

Est-ce que nous nous dirigeons vers un partenariat public-privé ? C’est totalement la décision du conseil.»

— a déclaré M. St-Denis.

Il a fait remarquer que l’année dernière, le canton de Champlain a accepté de confier l’exploitation quotidienne de sa marina de L’Orignal au secteur privé. Le service des loisirs du canton d’Alfred-Plantagenet pourrait obtenir des informations de son homologue du canton de Champlain sur cet arrangement dans le cadre d’une étude préliminaire sur un PPP pour la marina Lefaivre.  

Le conseil accepte le rapport 2021 sur la marina Lefaivre sans autre discussion.