le Jeudi 19 mai 2022
le Mardi 22 mars 2022 21:15 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Le Carillon (Hawkesbury)

CR Ghostbusters rassemble la communauté pour soutenir l’Ukraine

Jake Shapiro, du groupe CR Ghostbusters, a organisé et pris la parole lors du rassemblement de soutien à l'Ukraine le 20 mars. — Photo Christopher Smith
Jake Shapiro, du groupe CR Ghostbusters, a organisé et pris la parole lors du rassemblement de soutien à l'Ukraine le 20 mars.
Photo Christopher Smith
Plusieurs orateurs se sont adressés à la foule rassemblée pour soutenir la résistance de l'Ukraine contre la Russie.  

Le cofondateur de Ghostbusters, Jake Sopiro, a invité les intervenants à dire quelques mots sur la guerre. Francis Drouin, député de Glengarry-Prescott-Russell, a été le premier.  

«Jamais de ma vie je n’aurais pensé que nous serions réunis ici à cause d’un tyran du nom de Vladimir Poutine qui a envahi illégalement l’Ukraine», a déclaré le député fédéral.  «Je viens ici chaque 11 novembre pour le jour du Souvenir à travers la circonscription, et nous répétons toujours ces mots: Plus jamais, ou Jamais nous n’oublierons. De temps à autre, des tyrans mettent notre démocratie à l’épreuve. Le rôle que jouent les médias, les images que nous avons vues à travers le monde, sont si importants, mais saviez-vous qu’en ce moment en Russie, les médias n’ont même pas le droit de dire le mot ‘guerre’. C’est interdit », a-t-il déclaré. Je remercie la communauté d’avoir accueilli cet événement aujourd’hui, je pense que c’est important. Slava Ukraini, gloire à l’Ukraine. Merci.» 

Le maire de Clarence-Rockland, Mario Zanth, a ensuite pris la parole. Il a cité le discours du journaliste canadien Luc Chénier lors du banquet de la Francophonie de Prescott-Russell samedi soir: «Il a décrit ce que nous avons la chance, ici au Canada, de ne jamais avoir à vivre, c’est-à-dire faire toute sa vie dans quelques valises et fuir un pays parce qu’un oppresseur, un dictateur, bombarde», a déclaré Zanth. «C’est quelque chose que, comme l’a dit Francis, nous n’aurions plus jamais pensé voir dans cette vie.» 

Andris Kesteris s’est avancé pour parler au nom de la communauté lettone, ainsi que de la Fédération nationale lettone, de la Fédération balte et du Conseil de l’Europe centrale et orientale.  

«Nous ne pouvons plus ignorer le fait qu’il s’agit de la troisième guerre mondiale. C’est une attaque contre nous tous, une attaque contre l’Ukraine qui mène une bataille pour nous. La guerre est menée contre toutes nos communautés, nous le ressentons ici au Canada également. Il y a une campagne de désinformation qui nous attaque, nous et nos communautés, qui essaie de nous diviser, de nous miner, et nous devons rester forts ensemble. Nous savons que ce qui se passe est un crime contre l’humanité. Ce sont des crimes de guerre atroces, mais nous allons gagner, nous allons tous gagner ensemble. L’Ukraine gagnera, et le monde s’en portera mieux.» 

Étouffé par l’émotion, Jake Sopiro a clôturé le rassemblement en citant le fameux discours de Winston Churchill lors que la 2ième guerre mondiale. Un discours également cité par le président ukrainien Volomymyr Zelensky, «Nous nous battrons jusqu’à la fin. Nous n’abandonnerons pas, nous ne perdrons pas. Nous nous battrons jusqu’au bout en mer, dans les airs. Nous continuerons à nous battre pour notre terre, quel qu’en soit le prix. Il y a plus de 80 ans, a-t-il poursuivi, nous avons vu un homme maléfique accéder au pouvoir et influencer tous les aspects de la vie dans son pays. Cet homme mauvais et vil allait plonger le monde dans la Seconde Guerre mondiale. Le monde a été témoin d’horreurs impensables, de morts et de destructions comme on n’en avait jamais vu auparavant. Une guerre si destructrice et si coûteuse en vies humaines que le monde entier a dit, Plus jamais ça. Et pourtant, aujourd’hui nous sommes témoins de la même chose».  

En conclusion, le co-fondateur de Ghostbusters a déclaré, «Les Ukrainiens ne se battent pas seulement pour leur pays. L’Ukraine se bat également pour le monde libre, en combattant une guerre qui n’aurait pas dû avoir lieu à notre époque. Une guerre qui a le potentiel de plonger à nouveau ce monde dans l’obscurité et la terreur. Cette guerre doit prendre fin. Slava Ukraini, gloire à l’Ukraine».