le Mercredi 18 mai 2022
le Jeudi 24 février 2022 13:05 | mis à jour le 8 avril 2022 19:42 L'ARGENTEUIL

Plan de match pour les centres hospitaliers

Avec sa croissance démographique, les citoyens espèrent des investissements massifs dans le centre hospitalier de Lachute. — Photo Mylène Deschamps
Avec sa croissance démographique, les citoyens espèrent des investissements massifs dans le centre hospitalier de Lachute.
Photo Mylène Deschamps
À l’aube du budget provincial de la CAQ, c’est dans un cadre constructif et collaboratif que les membres du comité directeur de la Coalition Santé Laurentides (CSL) ont pu échanger vendredi dernier avec la ministre responsable de la région des Laurentides, la députée de Bertrand Nadine Girault, et avec le président du caucus des député-es laurentiens, le député de Saint-Jérôme Youri Chassin.  

Ils ont fait le point sur l’état d’avancement des infrastructures hospitalières de la région.  Les constats que tous partageaient: une croissance démographique fulgurante unique au Québec, un vieillissement accéléré et surtout, une budgétisation historique qui a considérablement nui à la région en termes de ressources disponibles, d’infrastructures et d’équipements. «Nous avons communiqué très clairement notre inquiétude pour les centres hospitaliers de la région des Laurentides. Actuellement, le gouvernement du Québec propose que dans l’horizon des dix prochaines années, seulement la moitié de nos hôpitaux soient agrandis et modernisés. Encore plus inquiétant: lorsqu’ils le seront, ce ne sera qu’au tiers de leur mise à niveau nécessaire. Il est essentiel que le prochain budget du gouvernement du Québec présente un plan de match pour remédier à cette situation, il y a urgence d’agir maintenant», a déclaré d’entrée de jeu Marc L’Heureux, président de la Coalition Santé Laurentides et vice-président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides.  

«Nous avons donné plusieurs exemples concrets de la façon dont les Laurentiens sont moins bien desservis que les Québécois en moyenne. Au moment où tous reconnaissent ce problème criant du sous-financement historique pour notre région, nous avons l’alignement des astres parfait pour changer la donne de manière durable et pour les années à venir. Nous avons senti la volonté de porter cette voix auprès du premier ministre, du ministre de la Santé et des Services sociaux, du ministre des Finances et de la Présidente du Conseil du Trésor. Nous les remercions et nous voulons croire que ces interventions porteront», a indiqué le Dr Daniel Picard, membre du comité directeur de la Coalition Santé Laurentides et président de l’Association des médecins et du personnel pour l’avancement de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme.  

La CSL demeurera donc attentive aux annonces du prochain budget 2022- 2023, qui sera sous le thème de la santé selon les analystes politiques. Des actions de sensibilisation et de mobilisation pourront être déployées pour s’assurer que les citoyens de la région des Laurentides aient leur juste part essentielle en santé et services sociaux.