le Jeudi 8 Décembre 2022
le Jeudi 17 février 2022 13:19 | mis à jour le 8 avril 2022 19:42 L'ARGENTEUIL

Le financement de la région doit refléter sa croissance

Conseil des préfets et des élus, région des Laurentides — Photo CPÉRL
Conseil des préfets et des élus, région des Laurentides
Photo CPÉRL
Selon les membres du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL) qui se sont réunis en janvier dernier, la Ville de Lachute, qui fait figure d’une croissance exponentielle depuis deux ans en se retrouvant dans le Top 10 des villes du Québec selon Statistique Canada, doit avoir un financement qui reflète cette croissance.

«Les préfets connaissent bien la réalité et les priorités de nos territoires. À l’aube de cette année électorale, nous souhaitons en profiter pour mettre de l’avant nos besoins essentiels. Nous allons travailler avec tous nos partenaires, dont les députés de la région, pour assurer une augmentation des investissements nécessaires pour répondre aux besoins induits par la croissance exponentielle de notre population», a déclaré Scott Pearce, président du CPÉRL.  

 À l’occasion de cette première rencontre de l’année, les discussions ont porté sur la mise en place des éléments pour une nouvelle campagne de la Coalition Santé Laurentides; sur les actions à déployer pour augmenter le financement du transport routier pour la région et sur la confirmation des 663 unités d’habitation réservées dans le cadre du programme Accès-Logis. 

Les préfets ont pu notamment mettre de l’avant leur analyse du sous-financement inadéquat de plusieurs indicateurs régionaux en santé et services sociaux, en éducation, en transport, en culture et en tourisme. Ils sont heureux de l’accueil et de l’intérêt reçus à leur présentation par les députés de la région et se réjouissent que le député de Groulx, Éric Girard et la députée de Bertrand, Nadine Girault, respectivement ministre des Finances et ministre responsable de la région des Laurentides, se soient engagés à y donner suite et poursuivre la discussion lors de leur prochaine rencontre avec les préfets.