le Jeudi 19 mai 2022
le Mardi 8 février 2022 19:41 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Tribune-Express (Hawkesbury)

Un amateur de hockey exhibe la Coupe «de glace» Stanley

This winter Serge Clément shows how much he loves hockey with his own Stanley
This winter Serge Clément shows how much he loves hockey with his own Stanley "Ice" Cup sculpture tribute to the NHL’s traditional award of excellence.
Photo Gregg Chamberlain
Si les Red Wings de Détroit se rendent aux séries éliminatoires de la LNH, Serge Clément est prêt à encourager son équipe favorite à la victoire et il a sa propre coupe Stanley «Ice» prête à célébrer.  

La maison de M. Clément se trouve, rue principale de Hawkesbury, et sa cour arrière donne sur la rivière des Outaouais, ce qui lui permet d’aller facilement pêcher sur la glace en hiver. Il gardait ses prises dans un petit seau rond à fond plat jusqu’au moment de quitter la rivière et de rentrer à la maison.  

Un jour, il n’avait plus de poisson dans le seau et l’eau commençait à geler. Cela lui a fait penser à une base ronde pour quelque chose sur laquelle se tenir.  

«Je me suis dit que c’était intéressant», a-t-il déclaré, ce qui l’a amené à réfléchir au type de sculpture de glace qu’il pourrait réaliser.  

Le résultat final, après quelques faux départs, a été une réplique glacée de la Coupe Stanley.  

Clément a fabriqué plusieurs «rondelles» de glace, qu’il a ensuite empilées les unes sur les autres, en ajoutant un peu d’eau entre chaque rondelle.  

Il avait cherché un récipient plus petit à fond plat pour faire plusieurs petits ronds pour la partie supérieure de la tour de la Coupe Stanley. Il a utilisé un saladier dans lequel il a inséré un autre bol plus petit pour créer la partie du trophée qui se trouve au sommet. L’ensemble du projet lui a pris environ trois semaines à réaliser pendant son temps libre.  

«J’ai même essayé d’y graver les noms des six équipes (originales), mais c’était trop de travail», dit-il en souriant.  

La Stanley Ice Cup de Clément est sa première tentative de sculpture sur glace et il est assez satisfait du résultat.  

«J’ai acquis de l’expérience, dit-il en souriant. Je dis à ma femme que la prochaine fois, je pourrais peut-être faire la Tour Eiffel, parce qu’elle vient de France».  

Son salut au symbole d’excellence de la LNH se trouve à côté d’un chemin battu qui mène à la petite patinoire que Clément a creusée sur la rivière près de sa maison pour que ses petits-enfants puissent s’amuser à jouer au hockey sur étang lors de leurs visites. Il espère que son hommage personnel à Lord Stanley pourrait inspirer d’autres résidents de Hawkesbury à s’essayer à la sculpture sur glace, et peut-être donner lieu à un concours annuel de sculpture sur glace.