le Jeudi 19 mai 2022
le Jeudi 13 janvier 2022 13:27 | mis à jour le 8 avril 2022 19:42 L'ARGENTEUIL

40 000 nouveaux rendez-vous par semaine

Afin de faciliter l’accès, la clinique de vaccination du Carrefour Argenteuil accepte des personnes sans rendez-vous pour une première dose. — Photo Mylène Deschamps
Afin de faciliter l’accès, la clinique de vaccination du Carrefour Argenteuil accepte des personnes sans rendez-vous pour une première dose.
Photo Mylène Deschamps
Le soutien aux cliniques de vaccination est la priorité du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) des Laurentides pour faire face à la vague Omicron alors que 40 000 nouveaux rendez-vous sont ajoutés par semaine depuis lundi dernier, une augmentation de 113%.

L’équipe demande aux gens de vérifier souvent la plage horaire sur le site Clic Santé avec la venue de 128 000 nouveaux rendez-vous d’ici mars prochain. De plus, afin de faciliter l’accès à une première dose, les cliniques, dont celle située au Carrefour Argenteuil de Lachute, accepteront toutes les personnes de 5 ans et plus sans rendez-vous.  Ils seront intégrés aux personnes qui viennent chercher leur dose de rappel, selon l’horaire habituel.  

Depuis l’annonce du gouvernement Legault d’imposer des passeports vaccinaux le 17 janvier prochain à la SAQ et la SQDC, aucune recrudescence de premier rendez-vous n’a été remarquée par les spécialistes lors de la conférence de mardi denier.  C’est 1061 premières doses qui ont été administrées depuis, mais principalement à des enfants de 5 à 11 ans. Selon les infirmières du centre de vaccination à Lachute, hier, plusieurs personnes ont accepté de relever la manche pour une première fois. Elles demandent toutefois d’arriver 30 minutes avant la fermeture. 

La 3e dose sera accessible à toutes les personnes de 18 ans et plus d’ici vendredi.  Pour le moment, ce sont les 25 ans et plus qui peuvent être inoculés pour une 3e fois. Par contre, selon la Dr Danielle Auger,  médecin-conseil à la Direction de la santé publique, les personnes qui ont été déclarées positives à la COVID-19 après le 20 décembre devraient attendre 3 mois avant de prendre rendez-vous pour une dose supplémentaire. «Ce n’est pas dangereux de le faire maintenant, mais potentiellement inutile. Il est important de laisser les places à ceux qui n’ont pas encore été infectés», note Dr Auger, en indiquant que selon les experts une immunité naturelle agit durant plus de 3 mois après les symptômes COVID-19. 

Le Réseau de la santé des Laurentides, qui assure que sa campagne de vaccination va bon train, est tout de même en discussion avec le déploiement d’un contingent militaire sur son territoire dans les secteurs les plus névralgiques. La prise de rendez-vous a pour but principal d’éviter des files et des rassemblements. 

Rappelons qu’un service de navette gratuit est également disponible sur le territoire pour les personnes à mobilité réduite et nécessitant un accompagnement ou n’ayant pas de moyen de transport pour se rendre à un site de vaccination.  Pour y avoir accès, il suffit d’appeler au 1 866 495-5833.