le Mercredi 18 mai 2022
le Mardi 11 janvier 2022 20:34 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Le Carillon (Hawkesbury)

Le «magasinage vaccinal» nuit à la vaccination

« Avec le variant Omicron qui se propage tellement vite dans nos communautés, la meilleure option pour votre troisième dose est celle qui sera disponible pour vous, » rappelle le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du BSEO. — Photo de banque en ligne
« Avec le variant Omicron qui se propage tellement vite dans nos communautés, la meilleure option pour votre troisième dose est celle qui sera disponible pour vous, » rappelle le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du BSEO.
Photo de banque en ligne
Les préjugés envers le vaccin de Moderna conduisent certaines personnes à annuler leurs rendez-vous dans l’espoir d’obtenir une dose du vaccin de Pfizer.

L’ampleur du phénomène dans la région est difficile à mesurer. À la pharmacie PharmaChoice de Rockland, où tous les rendez-vous disponibles sont réservés jusqu’au mois de février, on remarque que l’objectif du « magasinage » est plutôt d’obtenir un rendez-vous pour une troisième dose le plus rapidement possible. 

Chez Shoppers Drug Mart à Hawkesbury, qui offre des doses de Moderna et de Pfizer, on relativise aussi l’ampleur du phénomène. La plupart des rendez-vous qui sont annulés le sont parce que les clients développent des symptômes de la COVID-19 avant leur rendez-vous. D’après la pharmacie, le plus grand obstacle à la vaccination serait qu’elle se fait uniquement en ligne et qu’il est plus difficile pour les personnes qui n’ont pas accès à internet, souvent plus âgées, de prendre rendez-vous. 

Rex Idicheria, pharmacien chez Embrun Compounding Pharmacy, observe deux types de « magasinage vaccinal » dans son établissement. Comme chez PharmaChoice à Rockland, les rendez-vous à sa pharmacie sont réservés jusqu’au mois de février, ce qui conduit certaines personnes à « magasiner » pour obtenir un autre rendez-vous ailleurs plus rapidement. Mais d’après Monsieur Idicheria, certaines personnes annulent aussi leurs rendez-vous lorsqu’ils constatent qu’ils vont recevoir une dose de Moderna plutôt que de Pfizer. Étant donné que le vaccin de Pfizer est réservé en priorité aux personnes âgées entre 12 et 29 ans, les personnes de plus de 30 ans se font habituellement offrir une dose de Moderna et certaines personnes les refusent. 

Le Bureau de santé de l’Est de l’Ontario rappelle que cette pratique est néfaste à la campagne de vaccination: «Avec le variant Omicron qui se propage tellement vite dans nos communautés, la meilleure option pour votre troisième dose est celle qui sera disponible pour vous.» insiste le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du BSEO. «Peu importe le produit vaccinal que vous avez reçu comme première et deuxième dose, une troisième dose d’un vaccin à ARNm quel qu’il soit vous offrira une plus grande protection contre le virus.»