le Mercredi 18 mai 2022
le Mercredi 29 Décembre 2021 12:33 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Tribune-Express (Hawkesbury)

Incertitude entourant le retour du hockey

Even though the CCHL announced the rescheduled dates for the games that were postponed last week, a cloud of uncertainty still hangs over the return of hockey in January. — Archive photo
Even though the CCHL announced the rescheduled dates for the games that were postponed last week, a cloud of uncertainty still hangs over the return of hockey in January.
Archive photo
Bien que la CCHL ait dévoilé son horaire révisé pour le reste de la saison, l’incertitude entourant le retour du hockey persiste, alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 continue d’augmenter en Ontario.

Dans le cadre de son annonce, le commissaire de la CCHL, Kevin Abrams, a rappelé que les matchs de la semaine dernière avaient seulement été annulés de façon préventive par la ligue et non en raison d’une interdiction formelle émise par la santé publique. La saison de hockey devrait donc reprendre en janvier tel que prévu dans la CCHL, à moins que la santé publique n’impose des restrictions plus sévères au cours des prochains jours: « Actuellement, les mesures sanitaires imposées par gouvernement provincial permettent toujours à la CCHL de poursuivre ses opérations. Nous anticipons un retour au jeu en 2022 et demeurons vigilants afin d’assurer la santé et la sécurité du personnel entraîneur, de nos joueurs, de leurs familles et de nos partisans.»

Contrairement à la CCHL, la EOJHL et la NCJHL n’ont pas encore annoncé leurs horaires révisés pour le reste de la saison, ce qui contribue à nourrir l’incertitude pour bien des gens. Selon Franky Dopelhamer, entraîneur-chef pour les Cougars de Vankleek Hill dans la NCJHL, la ligue devrait communiquer avec les équipes au cours de la semaine pour déterminer la marche à suivre pour la reprise des activités: « Il y a beaucoup d’incertitude en ce moment. Personnellement, je pense que la saison va reprendre, mais en retard. Ça va avec les cas et c’est pas juste pour nous, toutes les ligues sont dans le même bateau.»

Raymond Lavergne, directeur général pour les Vikings de Casselman dans la EOJHL est plus pessimiste : « En ce moment, les cas montent en flèche. Moi, personnellement, je ne suis pas très optimiste, mais c’est mon opinion personnelle. C’est juste plate pour les joueurs. Il y a des joueurs dans l’équipe que ça fait quatre ans qu’ils sont avec nous. Si jamais le reste de la saison était annulé, ça ferait trois ans sur quatre que ces jeunes-là ne peuvent pas jouer une saison au complet.»

Rick Dorval, entraîneur-chef pour les Hawks de Hawkesbury dans la CCHL est plus optimiste: « C’est sûr qu’il y a de l’inquiétude, parce que personne ne veut répéter l’expérience de l’année passée. Moi je suis optimiste pour le retour au jeu à moins que les politiques changent drastiquement, mais on n’a eu aucune indication à cet effet.»