le Jeudi 8 Décembre 2022
le Mercredi 29 Décembre 2021 14:07 | mis à jour le 8 avril 2022 19:42 L'ARGENTEUIL

GSLR demande la collaboration du fédéral pour les cas de MDC

La municipalité exige des propriétaires de la ferme Harpur ou la décontamination complète des terres ou leur incinération afin que la population de Grenville-sur-la-Rouge ne soit plus menacée par la présence de la protéine du prion sur son territoire. — Photo d'archives
La municipalité exige des propriétaires de la ferme Harpur ou la décontamination complète des terres ou leur incinération afin que la population de Grenville-sur-la-Rouge ne soit plus menacée par la présence de la protéine du prion sur son territoire.
Photo d'archives
Le conseil municipal de Grenville-sur-la-Rouge demande que Santé Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et l’Agence canadienne d’inspection des aliments collaborent avec la municipalité dans la recherche d’une solution acceptable pour les cas de maladie débilitante chronique des cervidés sur son territoire. 

Le conseil demande à la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et au ministre de la Santé d’inclure la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge dans les échanges pour la recherche d’une solution permanente au problème des terres contaminées. 

La municipalité demande aussi à la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, au ministre de la Santé et à l’Agence canadienne d’inspection des aliments de lui transmettre l’ensemble de la documentation pertinente et demande d’être mise au fait de l’état des discussions avec les propriétaires de la ferme Harpur, où les cas de MDC ont été détectés. 

Le conseil appelle les instances fédérales et provinciales à respecter les règlements de zonage de la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge dans leur recherche de solutions pour les terres contaminées par le prion. La municipalité exige également des propriétaires de la ferme Harpur la décontamination complète des terres, ou encore leur incinération, de sorte que la population de Grenville-sur-la-Rouge ne soit plus menacée par la présence de la protéine du prion sur son territoire. 

Le conseil municipal transmet sa résolution au député fédéral d’Argenteuil–La Petite-Nation, à la députée provinciale de la circonscription d’Argenteuil, à la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et au ministre de la Santé, au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ainsi qu’à la présidente de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. 

Le conseil a désigné le maire et le directeur général comme interlocuteurs auprès des représentants des instances fédérales et provinciales en lien avec les cas de MDC détectés sur le territoire.