le Lundi 16 mai 2022
le Mercredi 15 Décembre 2021 20:20 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Le Carillon (Hawkesbury)

Un athlète olympique inspire les élèves de Vankleek Hill

La joueuse de football olympique Jayde Riviere s'est adressée aux étudiants par chat vidéo depuis sa chambre à l'université du Michigan — Photo fournie
La joueuse de football olympique Jayde Riviere s'est adressée aux étudiants par chat vidéo depuis sa chambre à l'université du Michigan
Photo fournie
La joueuse de football olympique Jayde Riviere s'est adressée aux étudiants par chat vidéo, depuis sa chambre à l'université du Michigan.  

Les élèves de l’Institut collégial de Vankleek Hill se sont entretenus avec la joueuse de football olympique Jayde Riviere, le 29 novembre, par vidéoconférence, depuis son dortoir de l’Université du Michigan, qu’elle fréquente grâce à une bourse d’études de football complète. Elle a parlé de ses débuts en tant que joueuse de football et de ses expériences en tant que membre de l’équipe olympique de football du Canada, qui a remporté l’or aux Jeux olympiques d’été de Tokyo l’année dernière. 

Mme Rivière n’avait que 14 ans lorsqu’elle a fait sa première apparition avec l’équipe nationale de soccer du Canada. Elle a remporté une médaille d’argent aux Championnats de la CONCACAF des moins de 15 ans, en 2016, et elle a représenté le Canada à la Coupe du monde féminine des moins de 17 ans de la FIFA en Jordanie, la même année. Un solide système de soutien a été crucial pour sa réussite et elle a mentionné que son père avait toujours souligné l’importance d’avoir un solide parcours scolaire. 

Mme Riviere a fréquenté le Bill Crother High School de Pickering, une école sportive qui exige des candidats qu’ils postulent, soient acceptés et restent actifs dans les sports scolaires pendant toute leur carrière. Le programme d’études axé sur le sport lui a permis de rejoindre le programme de football national senior à Vancouver à l’âge de 16 ans. 

Bien qu’elle ait eu la possibilité de jouer en tant que professionnelle à un plus jeune âge, Mme Riviere a décidé de se concentrer sur l’école à ce moment-là et de rejoindre l’université du Michigan. Elle attribue ce dévouement à ses études, qui lui ont permis de saisir les opportunités que lui offrait le football, de voyager dans le monde entier et de rejoindre des athlètes de classe mondiale. Cependant, elle a également mentionné qu’il est important de rester humble, en mentionnant plusieurs cas où des joueurs étaient excellents sur le terrain de football ou de basket, mais que leurs paroles leur avaient causé des problèmes. 

Hannah Jackl a posé une question sur l’expérience olympique et sur les souvenirs préférés et les plus difficiles de Jayde Riviere aux Jeux olympiques. Celle-ci a déclaré que son moment préféré a été la victoire aux tirs au but contre la Suède pour remporter la médaille d’or, ajoutant que la médaille d’or olympique ne l’a pas encore vraiment touchée. 

« C’était un grand moment pour moi, mais c’était incroyable de voir comment cela a affecté les joueuses qui étaient déjà là avant, comme Christine Sinclair, et la vague d’émotion et l’effet que le changement de la médaille de bronze à la médaille d’or a eu sur elles », a déclaré Mme Riviere. 

Spencer MacKinnon a demandé combien de temps elle devait passer à s’entraîner pour rester à ce niveau, et Jayde Riviere a répondu qu’au lycée, elle passait de quatre à cinq heures par soir à s’entraîner après l’école avec son équipe de compétition et son père. Mitchell Durocher a posé une question sur la préparation des matchs et a demandé si c’était différent lors des gros matchs. Jayde a souligné qu’il était essentiel d’être concentrée et d’avoir une bonne routine. Il peut être difficile de faire abstraction d’une foule de milliers de personnes par rapport à un petit match d’école, mais elle a été entraînée pendant de nombreuses années à éteindre les choses au coup de sifflet pour commencer le match.