le Jeudi 19 mai 2022
le Jeudi 24 septembre 2020 12:12 | mis à jour le 8 avril 2022 19:22 Vision (Clarence-Rockland)

Le BSEO veut aussi de nouvelles règles pour les fêtes privées

Le gouvernement provincial a fixé de nouvelles limites au nombre de personnes autorisées à participer à des fêtes privées afin de réduire l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans les régions sanitaires d'Ottawa, de Toronto et de Peel. Le chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario souhaite que ces mêmes limites s'appliquent également au reste de l'est de l'Ontario.  — photo tirée d'une banque d'images
Le gouvernement provincial a fixé de nouvelles limites au nombre de personnes autorisées à participer à des fêtes privées afin de réduire l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans les régions sanitaires d'Ottawa, de Toronto et de Peel. Le chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario souhaite que ces mêmes limites s'appliquent également au reste de l'est de l'Ontario. 
photo tirée d'une banque d'images
Le chef de l'unité régionale de santé souhaite que les nouvelles limites de présence fixées pour les fêtes privées à Ottawa soient appliquées au reste de l'Est de l'Ontario afin d'éviter une augmentation du nombre de cas de COVID-19.

«J’ai été un peu déçu que le règlement n’inclue pas notre région, car nous sommes limitrophes d’Ottawa», a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin-chef du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), lors de sa téléconférence de presse du 17 septembre.

Le premier ministre Doug Ford a annoncé plus tôt dans la journée des modifications au règlement de contrôle de la pandémie concernant le nombre de personnes autorisées à participer aux réunions sociales. Ces changements se limitent aux régions de santé publique d’Ottawa, de Toronto et de Peel en raison de l’augmentation considérable du nombre de cas de COVID-19 signalés dans ces régions au cours des dernières semaines.

Le changement s’applique aux fêtes privées non surveillées et aux évènements publics organisés dans ces régions. Les bars, restaurants, cinémas, centres de congrès, salles de banquet, gymnases et installations sportives de loisirs qui ont tous du personnel pour surveiller et faire respecter les règles de distanciation sociale et de port de masque ne sont pas concernés par le règlement révisé.

Les nouvelles limites réduites pour les fêtes privées et les évènements publics non surveillés sont les suivantes : un maximum de 10 personnes, au lieu de 50, pour un évènement en salle, et 25 personnes, au lieu de 100, pour un évènement en plein air. La modification du règlement entrait en vigueur le 18 septembre à minuit. Les règlements provinciaux prévoient une amende minimale de 10 000 dollars à l’encontre de l’organisateur de ces évènements s’il est condamné par un tribunal.

Le Dr Roumeliotis a fait valoir que la région de Prescott-Russell est limitrophe de la région d’Ottawa-Orléans. De nombreuses personnes de Clarence-Rockland, du canton de Russell et d’autres communautés de Prescott-Russell travaillent à Ottawa, et la circulation est fréquente entre les deux régions.

«Je préfèrerais une approche plus (large) régionale», a déclaré le Dr Roumeliotis, concernant les limites modifiées des rassemblements sociaux. Lui et les responsables des autres unités sanitaires régionales limitrophes d’Ottawa, de Toronto et de Peel demanderont au gouvernement provincial d’envisager d’étendre les zones de couverture du règlement révisé sur les rassemblements non surveillés.

«Je ne peux pas exclure la possibilité que j’émette les mêmes ordonnances (à l’avenir)», a déclaré le Dr Roumeliotis.