le Mercredi 25 mai 2022
le Mercredi 26 juin 2019 16:28 | mis à jour le 8 avril 2022 19:18 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Des poteaux ralentisseurs de vitesse sèment la discorde

Local farmers would prefer that Casselman invest in speed bumps rather than signs installed in the middle of the road. — Annie Lafortune
Local farmers would prefer that Casselman invest in speed bumps rather than signs installed in the middle of the road.
Annie Lafortune
Des agriculteurs voudraient que l’on enlève les ralentisseurs sur la rue Principale, à Casselman. Mais la municipalité refuse.

« Le pont est le seul accès pour traverser la rivière, explique Réjean Leclerc, agriculteur et membre du comité aviseur pour l’agriculture aux Comtés unis de Prescott et Russell. De nombreux agriculteurs qui ont des fermes à Casselman empruntent cette route de comté. »

 Depuis le 1er avril, on peut voir des ralentisseurs de chaque côté du pont dans le village de Casselman, sur le chemin de comté 3, qui appartient aux Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR). Jusque là, rien de choquant. Mais certains agriculteurs ne sont pas contents de cette installation en plein village. La raison? Ils doivent impérativement traverser la rivière Nation par le pont et emprunter la rue Principale avec leurs grosses machines agricoles qui font 12 pieds de large. De plus, souvent l’espace n’est pas assez large.

« Bien souvent, continue M. Leclerc, il y a des voitures qui sont stationnées, ce qui restreint encore plus le passage des machines agricoles. On ne peut pas écraser les voitures ! Et quand il n’y a pas de voitures, on ne peut pas rouler sur les trottoirs. D’une manière ou d’une autre, nos tracteurs qui tirent bien souvent des machines n’ont pas d’autres choix que de rouler sur le poteau ralentisseur de vitesse. Ils sont faits pour absorber les chocs, mais à force de passer sur ces poteaux, ils vont bien finir par céder. Et qui sait ce qui peut arriver, s’est-il demandé. En se brisant, le poteau peut endommager notre machinerie ou rebondir sur des personnes ou des voitures. »

  Il suggère que des feux lumineux avertisseurs de vitesse remplacent les poteaux qui sont au milieu de la rue. « Pourquoi enlèvent-ils les poteaux ralentisseurs de vitesse avant que les charrues à neige retournent sur la route, soit le 1ernovembre ? » s’est interrogé M. Leclerc.

 Le 27 mai dernier, le président du Comité consultatif de l’agriculture de Prescott et Russell, Marc Laflèche, avait fait parvenir une missive au maire Daniel Lafleur, demandant de retirer les ralentisseurs de vitesse. Sa demande s’est butée à une fin de non-recevoir. « Le Conseil municipal aimerait vous informer que la demande est rejetée. Les ralentisseurs de trafic resteront en place », pouvait-on lire dans un courriel daté du 29 mai dernier.

 Rejoint au téléphone par notre journal, le maire a expliqué que la demande d’installer des poteaux ralentisseurs de vitesse venait des citoyens de Casselman. « Les voitures roulaient très vite dans le village. Beaucoup trop vite, a précisé M. Lafleur. La sécurité des citoyens de Casselman est primordiale. On ne veut pas d’accident ou de décès à cause de la vitesse. »

 Le maire Lafleur dit avoir reçu un appel de M. Laflèche la semaine dernière, et il lui aurait suggéré de se présenter au conseil avec une délégation. C’est donc le 25 juin prochain, à 19 h, lors de la réunion du conseil, que la délégation se présentera afin de discuter de cette situation.