le Vendredi 3 février 2023
le Mercredi 11 janvier 2023 14:00 Le Carillon (Hawkesbury)

Le souhait du maire pour Alfred-Plantagenet en 2023

Alors qu'il entame sa première année complète en tant que maire du canton d'Alfred-Plantagenet, Yves Laviolette a une liste de souhaits qu'il veut réaliser pour la municipalité.  — photo d'archives
Alors qu'il entame sa première année complète en tant que maire du canton d'Alfred-Plantagenet, Yves Laviolette a une liste de souhaits qu'il veut réaliser pour la municipalité.
photo d'archives
Alors qu'il entame sa première année complète en tant que maire du canton d'Alfred-Plantagenet, Yves Laviolette a plusieurs objectifs pour la municipalité, tout en mettant l'accent sur le bénéfice de tous les résidents du canton.

«Je suis le maire de tout le canton», a déclaré M. Laviolette lors d’une entrevue téléphonique le dimanche 8 janvier.

Laviolette a souligné que le fait d’être maire d’une municipalité n’est pas une nouveauté pour lui. Avant la fusion imposée à la communauté par le gouvernement progressiste-conservateur Harris en 1998, M. Laviolette avait été maire du canton d’Alfred au milieu des années 1980.

L’une des raisons pour lesquelles M. Laviolette a cherché à devenir maire du canton d’Alfred était de faire en sorte que son village natal de Lefaivre soit doté d’un approvisionnement en eau potable sûr et propre. Même à l’époque, il a fait remarquer qu’il ne se concentrait pas seulement sur le travail qui profiterait à un village de sa juridiction. Son objectif était alors un projet d’approvisionnement en eau qui profiterait également aux résidents du village d’Alfred.

Les priorités

Aujourd’hui, en tant que maire du canton d’Alfred-Plantagenet, ses priorités pour cette année et les trois prochaines années de son mandat comprennent la poursuite des travaux d’amélioration des infrastructures pour l’ensemble du canton.

«Toujours les routes», a-t-il dit, en ce qui concerne les points les plus importants de sa liste de priorités.

Le maire souhaite également revoir certains des éléments que les habitants du canton ont inscrits sur leur liste de souhaits, lors d’une enquête sur les besoins de la communauté réalisée il y a plusieurs années.

«La plupart des gens ont dit alors qu’ils voulaient un centre culturel, ce que nous n’avons pas, a-t-il souligné. Ce sera donc dans mes projets.»

Laviolette prévoit d’aborder le sujet lors d’une prochaine séance du conseil, afin de recueillir les commentaires de ses quatre conseillers et de les encourager à consulter les résidents de leur quartier sur cette idée. Il souhaite également que le conseil et l’administration commencent à réfléchir à la façon dont le canton pourrait agrandir ses installations récréatives riveraines à Lefaivre, Treadwell, Plantagenet et Wendover afin d’en faire profiter les résidents de la région et de favoriser le tourisme maritime dans la municipalité.

Trouver des moyens d’encourager le développement commercial le long de la route de comté 17 et dans le village de Wendover fait partie des objectifs de M. Laviolette pour cette année. Il a fait remarquer que Wendover est en train de devenir une nouvelle cité-dortoir pour les personnes qui se rendent à Ottawa et dans d’autres municipalités pour y travailler. Le maire souhaite un développement commercial accru pour le village afin que les résidents qui font la navette dépensent une plus grande partie de leurs revenus dans le canton plutôt que dans d’autres municipalités.

Un nouveau nom?

Une autre idée que M. Laviolette aimerait voir figurer sur la liste des sujets de discussion du conseil cette année est un nouveau nom pour le canton. C’est une idée à laquelle il réfléchit depuis plusieurs années. Il a fait remarquer qu’il ne déteste pas le nom d’Alfred-Plantagenet, mais qu’il estime que la municipalité devrait avoir un nom plus distinctif et plus inclusif pour toutes les communautés du canton.

«Ce que j’aimerais faire, c’est trouver un nom qui n’implique aucun des noms de village», a-t-il précisé, ajoutant que le nom du canton devrait être plus représentatif de la région et de son patrimoine.

«Il faudrait faire un sondage à ce sujet», a-t-il indiqué, précisant que pour l’instant, un nouveau nom pour le canton d’Alfred-Plantagenet se limite à être un sujet de discussion pour le conseil lors d’une prochaine réunion.

M. Laviolette a fait remarquer qu’il voudrait d’abord savoir si les résidents sont d’accord ou non avec l’idée de renommer le canton. Il voudrait également que l’administration examine les coûts financiers d’un tel changement, y compris le remplacement de la papeterie et des autres articles portant le nom actuel du canton d’Alfred-Plantagenet, et qu’elle détermine si le changement de nom d’une municipalité entraîne des frais juridiques. Le canton devrait également vérifier auprès des gouvernements provincial et fédéral les coûts associés au changement de nom d’une municipalité, car cela aurait une incidence sur les cartes gouvernementales et d’autres articles.