le Dimanche 27 novembre 2022
le Jeudi 24 novembre 2022 14:27 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Brownsburg-Chatham souhaite devenir Village-relais

Alexandra Vézina de la firme Punch Communication est entourée du maire et du directeur général de la Ville de Brownsburg-Chatham, Kévin Maurice et Jean-François Brunet, lors du 5 à 7 jeudi dernier expliquant aux citoyens les façons pour déposer un dossier de candidature afin de devenir le 1er Village-relais d’Argenteuil.  — Photo Mylène Deschamps
Alexandra Vézina de la firme Punch Communication est entourée du maire et du directeur général de la Ville de Brownsburg-Chatham, Kévin Maurice et Jean-François Brunet, lors du 5 à 7 jeudi dernier expliquant aux citoyens les façons pour déposer un dossier de candidature afin de devenir le 1er Village-relais d’Argenteuil.
Photo Mylène Deschamps
La Ville de Brownsburg-Chatham a organisé un 5 à 7 jeudi dernier à l’hôtel de ville afin de présenter à ses concitoyens les exigences du ministère du Transport du Québec (MTQ) afin de devenir le 1er village relais de la région d’Argenteuil.

Le directeur général, Jean-François Brunet, ainsi que les élus municipaux invitaient les citoyens à exprimer des idées à mettre en place pour faire de Brownsburg-Chatham un village attrayant. Ils ont mandaté la firme Punch Communication chapeautée par Alexandra Vézina pour mener la séance qui présentait les grandes lignes des rôles et devoirs exigés et qui présentera le dossier de candidatures.

Ça apporte une grande visibilité sur différents aspects d’un village. Vous avez tous déjà vu les panneaux bleus en bordure de route. Les visiteurs vont se dire, s’ils sont villages relais, c’est qu’ils ont plus à offrir!» 

— Alexandra Vézina

En premier lieu, les Villages-relais, avec 10 000 habitants et moins, étaient des lieux d’arrêt pour contrer la fatigue au volant. 

Aujourd’hui, on aspire plus grand en choisissant des destinations de choix et c’est le MTQ qui a approché la région. Pour Brownsburg-Chatham, ses nombreux lacs et la rivière des Outaouais qui la borde sont d’une importance touristique et économique majeure, tout comme sa proximité avec l’autorité 50. Mais la grandeur de son territoire, un peu moins de 250 km carrés, peut aussi sembler un obstacle majeur pour devenir un village relais attrayant telle la petite rue principale de Montebello, l’un des 40 Villages-relais, qui concentre ses attractions majeures en un seul endroit.   

Pour le maire Kévin Maurice, la solution est simple: fournir un point central facilement accessible, comme une halte routière qui pourrait se situer en bordure de l’autoroute 50, et y offrir par la suite un parcours présentant les plus beaux attraits de sa région, dont un circuit agrotouristique mettant en valeur, entre autres, nos parcs, nos sentiers, nos producteurs, nos commerçants, etc. 

Les organisateurs ont offert aux nombreuses personnes s’étant déplacées, la plus grande participation citoyenne selon l’organisatrice qui travaille sur son 4e village-relais en 4 ans, des saucisses provenant de la Ferme Guayclair, du vin provenant de l’OSBL Bol pur d’air et des desserts à l’image du village-relais de la pâtisserie Roxy & Cake, toutes de fières entreprises de la municipalité. On a aussi offert de la bière provenant de la Brasserie Sir John de Lachute. On dit que les partenariats entre municipalités font la force des villages-relais!