le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mercredi 28 septembre 2022 18:30 | mis à jour le 28 septembre 2022 19:08 Le Carillon (Hawkesbury)

Yves Laviolette : Nous avons besoin d’un centre récréatif municipal

Si Yves Laviolette remporte le siège de maire du canton d'Alfred-Plantagenet aux élections municipales d'octobre, ses priorités sont d'obtenir le financement d'un centre récréatif et culturel pour le canton et d'attirer davantage de développement commercial dans le village de Wendover.  — supplied photo
Si Yves Laviolette remporte le siège de maire du canton d'Alfred-Plantagenet aux élections municipales d'octobre, ses priorités sont d'obtenir le financement d'un centre récréatif et culturel pour le canton et d'attirer davantage de développement commercial dans le village de Wendover.
supplied photo
Un centre récréatif et culturel pour le canton d’Alfred-Plantagenet est l’objectif d’Yves Laviolette s’il remporte l’élection municipale le mois prochain.

«C’est une grande chose pour moi, a-t-il déclaré lors d’une entrevue téléphonique le 25 septembre. J’aimerais acquérir le financement pour un centre culturel et récréatif. Nous sommes l’un des deux seuls cantons de Prescott-Russell à ne pas en avoir. Je pense que nous en avons besoin.»

Laviolette occupe le fauteuil de maire au conseil du canton depuis qu’il a obtenu l’appui du conseil pour occuper ce poste, après que le maire sortant, Stéphane Sarrazin, ait démissionné pour devenir le nouveau député de Glengarry-Prescott-Russell au sein du gouvernement progressiste-conservateur de M. Ford. M. Laviolette fait maintenant sa première campagne officielle pour devenir maire du canton d’Alfred-Plantagenet, mais ce n’est pas la première fois qu’il est maire.

Il a fait son entrée en politique municipale en 1986 lorsqu’il a été élu maire du canton d’Alfred. C’était avant 1998, lorsque le gouvernement progressiste-conservateur Harris a fusionné un grand nombre de villages et de petites villes en de plus grands cantons et municipalités. Le canton d’Alfred est devenu le village d’Alfred dans le cadre du plus grand canton d’Alfred-Plantagenet.

À cette époque, l’objectif de M. Laviolette était de s’assurer qu’Alfred disposait d’une installation d’approvisionnement en eau potable sûre et sécuritaire.

«C’était la raison pour laquelle je me suis impliqué, a-t-il dit. Nous obtenions notre eau de la rivière des Outaouais et elle n’était pas traitée correctement.»

Laviolette a rempli deux mandats à titre de maire du canton d’Alfred jusqu’en 1992, année où il a été défait. Pendant cette période, les travaux de voirie municipale sont devenus une priorité absolue pour lui.

«Quand j’étais maire, toutes les routes étaient pavées», a-t-il dit, ajoutant que l’amélioration des routes était la raison pour laquelle il a fait campagne pour un siège au conseil du canton d’Alfred-Plantagenet lors de la dernière élection municipale et cela reste un objectif maintenant.

«Toujours les routes, a-t-il dit, avec un petit rire. Surtout, je suis un homme de route.»

Laviolette a maintenant plusieurs autres priorités dans le cadre de son programme électoral. Il s’agit notamment de revoir et de réviser le programme de recyclage du canton afin de respecter les nouvelles directives du gouvernement provincial. Il souhaite également que l’on fasse davantage la promotion de la marina du canton et des installations de mise à l’eau des bateaux à Wendover, Treadwell et Lefaivre, dans le cadre du développement du tourisme maritime.

Il considère également que l’expansion de l’infrastructure du village de Wendover est essentielle pour le développement économique futur du canton.

«L’expansion viendra de l’Ouest», a-t-il dit, soulignant que Wendover verra s’installer un plus grand nombre de personnes qui font la navette entre Rockland et OrléansOttawa ou qui travaillent dans l’industrie des ressources du Nord de l’Ontario, mais qui veulent vivre dans l’Est de la province.

Laviolette souhaite qu’il y ait davantage de possibilités commerciales à Wendover afin de donner aux résidents actuels et futurs une raison de faire leurs achats chez eux plutôt que de conduire vers l’est, à Rockland ou Ottawa.

«Nous avons besoin de développement commercial ici, a-t-il dit, pour que les gens puissent dépenser leur chèque de paie dans notre municipalité.»