le Lundi 26 septembre 2022
le Jeudi 22 septembre 2022 16:54 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Une vision solidaire

Marcel Lachaine, candidat dans Argenteuil pour Québec Solidaire, le parti des co-chefs Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.  — Photo Mylène Deschamps
Marcel Lachaine, candidat dans Argenteuil pour Québec Solidaire, le parti des co-chefs Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.
Photo Mylène Deschamps
Suite à la performance remarquée de Gabriel Nadeau-Dubois au débat des chefs jeudi dernier, le candidat d’Argenteuil pour Québec Solidaire, Marcel Lachaine, est fier des idées exposées par son parti qu’il supporte depuis 2008, presque au même moment que sa création par la militante Françoise David et le médecin Amir Khadir.

«Il a bien fait connaître nos positions sur l’environnement. J’aime que la campagne soit axée sur la lutte aux changements climatiques, avance Marcel Lachaine, un résident de Wentworth-Nord, ville qui fait partie de la circonscription d’Argenteuil, mais qui est situé dans la MRC des Pays d’en haut. C’est aujourd’hui que ça se décide et on ne peut pas reporter cette question qui est fondamentale.» L’urgence climatique est aussi au cœur des priorités de M. Lachaine et de son parti, catégorisé comme un parti de gauche,  tout comme la lutte pour les inégalités sociales. Lachaine a une formation en sciences politiques et un baccalauréat en relation industrielle. Il a travaillé pour le gouvernement du Québec comme conseiller aux entreprises pour Emploi-Québec dans les Laurentides, avant de prendre sa retraite en 2012. Il connait bien le milieu et ses soucis, qu’il peut aider par son sens de l’innovation.

C’est après un désistement du candidat dans Argenteuil que M. Lachaine a décidé de se lancer dans la course: «Des militants ont dit que j’étais un excellent plan B.» M. Lachaine connait bien le programme de Québec solidaire, il s’exprime clairement devant le public et participe activement à tous les débats d’Argenteuil.

La campagne est une occasion pour moi de faire connaître les idées de Québec Solidaire. Je n’ai pas commencé à faire mes valises pour aller à Québec, dit-il avec un brin d’humour. Nos positions sont audacieuses, on les met sur la table et on trouve les moyens pour les réaliser.» 

— Marcel Lachaine

À l’échelle provinciale, il constate que le parti Libéral semble «éparpillé» et aime considérer que son parti puisse occuper l’opposition officielle. «Entre Québec solidaire et la CAQ, c’est deux mondes!», s’exclame celui qui est notamment vice-président de Solidarité Laurentides Amérique Centrale, un organisme de solidarité internationale qui vise à améliorer l’accès à la santé et à l’éducation pour les populations les plus pauvres. 

Par son slogan Changer d’ère, Québec solidaire mise sur l’augmentation des impôts des plus riches pour aider les familles à passer à travers la crise de coût de la vie, ainsi que par l’augmentation du salaire minimum à 18S. Les militants veulent régler la crise du logement avec un contrôle de la hausse des prix du logement et contrer les effets de la spéculation immobilière. Il fait de l’environnement sa priorité, mise sur les transports en commun tout en taxant davantage les pollueurs, les propriétaires de grosses voitures (sauf pour les entrepreneurs) comme les entreprises qui polluent.  

Québec Solidaire propose la réouverture des CLSC 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Malgré un nombre important de candidats provenant du milieu de la santé, la pénurie de personnel soignant laisse plusieurs de ses adversaires étonnés devant cette proposition, surtout en ce qui concerne le travail de nuit et de fin de semaine. Les services de soins à domicile seront aussi privilégiés, tout comme le promettent la plupart des partis. Québec solidaire est aussi un parti souverainiste et croit à l’indépendance du Québec, surtout en ce qui concerne l’immigration. Il souhaite accueillir davantage d’immigrants et se propose comme un mouvement inclusif.