le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 7 septembre 2022 19:48 Le Carillon (Hawkesbury)

« Ramenez le West Fest », dit Yves Paquette

Yves Paquette souhaite obtenir un troisième mandat au conseil municipal de Hawkesbury afin de pouvoir travailler sur des projets tels que le retour du Festival western annuel à la Place des Pionniers et l'amélioration des infrastructures municipales.  — photo Gregg Chamberlain
Yves Paquette souhaite obtenir un troisième mandat au conseil municipal de Hawkesbury afin de pouvoir travailler sur des projets tels que le retour du Festival western annuel à la Place des Pionniers et l'amélioration des infrastructures municipales.
photo Gregg Chamberlain
Yves Paquette veut un autre mandat au conseil municipal de Hawkesbury afin de pouvoir travailler à ramener le Festival Western annuel à la Place des Pionniers.

«Si je suis réélu, je veux travailler là-dessus, pour que ça recommence, a dit M. Paquette, lors d’une entrevue le 2 septembre. Nous avons eu quatre festivals westerns à cet endroit, et j’aimerais que cela se reproduise. Je veux également que le tournoi de golf pour les jeunes soit relancé.»  

M. Paquette cherche à obtenir son troisième mandat au conseil municipal de Hawkesbury. Son objectif principal et la raison pour laquelle il s’est présenté à la réélection restent les mêmes que lors de sa première candidature au conseil.  

«J’ai décidé de me présenter parce que j’étais fatigué de voir ce qui se passait, a-t-il exprimé, en parlant de la raison initiale pour laquelle il s’est impliqué dans la politique locale. J’aime ce que je fais. J’aime aider les gens.»  

Travail passé  

M. Paquette se souvient de son premier mandat en tant que conseiller sous la direction de la mairesse de l’époque, Jeanne Charlebois. La ville n’avait pas de directeur administratif (DGA). Le conseil fonctionnait selon un système de comités qui effectuaient une partie du travail qui faisait partie des responsabilités d’un DGA. M. Paquette faisait alors partie des comités des parcs et loisirs, des travaux publics et du développement économique.  

L’un de ses faits saillants a été d’attirer l’attention sur la nécessité de remettre en état le mur de soutènement du ruisseau Hawkesbury, le long de la rue McGill. C’est ainsi qu’a débuté le processus d’évaluation de l’état du mur de soutènement et de recherche d’une aide financière du gouvernement supérieur pour le réparer. M. Paquette a exprimé sa satisfaction de voir le mur de soutènement réparé au cours de son deuxième mandat au conseil.  

«C’était l’un de mes projets», a-t-il souligné.  

Objectifs actuels  

Les objectifs de M. Paquette pour son troisième mandat sont de maintenir les taxes foncières à un niveau bas et de trouver des moyens de rajeunir l’infrastructure de la ville.  

«Nous nous en sortons très bien, a-t-il déclaré, mais il y a toujours place à l’amélioration.»  

Il a cité le garage municipal comme un exemple d’infrastructure municipale à moderniser. Il a fait remarquer qu’il faut plus d’espace pour abriter l’équipement d’entretien des routes et autres équipements de la ville. Des améliorations seraient aussi nécessaires pour répondre aux normes actuelles de santé et de sécurité pour le personnel qui travaille dans le garage. M. Paquette a indiqué que le prochain conseil devra décider entre l’agrandissement du bâtiment existant ou la construction d’un nouveau garage municipal comme meilleure solution.  

«Il y a toujours des options, a-t-il spécifié, pour obtenir quelque chose de bien avec le moins de dépenses possible. Je vais essayer de faire de mon mieux pour les citoyens de Hawkesbury.»  

M. Paquette a souligné que les membres du prochain conseil, formé après les élections d’octobre, doivent travailler ensemble pour le bien de la communauté. Il a noté que la rancœur et les chamailleries entre certains membres du conseil au cours du dernier mandat ont parfois interféré avec les affaires municipales.  

«Je dis tout le temps que nous devons travailler en équipe», a confié M. Paquette, ajoutant que le conseil doit également être plus ouvert sur ses affaires et tenir moins de séances à huis clos.  

«Le conseil doit cesser de se cacher derrière des portes closes, a-t-il affirmé. Certaines de ces réunions à huis clos n’avaient pas à avoir lieu.»  

Il a fait remarquer que la loi sur les municipalités établit des lignes directrices spécifiques sur les sujets qui conviennent aux réunions à huis clos et ceux qui ne conviennent pas.  

«Ces règles doivent être respectées», a-t-il précisé.