le Dimanche 27 novembre 2022
le Jeudi 18 août 2022 17:51 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Peut-on espérer un médecin de famille?

Philippe Lebel. — Photo Mylène Deschamps
Philippe Lebel.
Photo Mylène Deschamps
Les citoyens sans médecin de famille sont de plus en plus nombreux dans Argenteuil, malgré la venue de nouveaux effectifs et cela sans compter l’augmentation de la population.

«En octobre 2018, quand la CAQ a pris le pouvoir, la liste de personnes en attente d’un médecin de famille dans Argenteuil comptait 2061 patients. Quatre ans plus tard, cette liste en compte 3207. La situation était pourtant prévisible, mais la CAQ a de la difficulté à prévoir les enjeux», avance Philippe LeBel, candidat libéral pour Argenteuil, qui vient de s’installer avec sa conjointe à Brownsburg-Chatham. 

Le premier ministre François Legault, qui a jusqu’au 29 août prochain pour déclencher les élections provinciales, a annoncé au printemps dernier que l’accès au médecin de famille n’était plus privilégié par son gouvernement. La CAQ se tourne plutôt vers le guichet d’accès à la première ligne (GAP), une porte d’entrée pour obtenir les services de santé pour ceux qui n’ont pas de médecin de famille.  Instauré en juin, le GAP, qui devrait être complètement fonctionnels d’ici le 1er septembre, est géré par un agent administratif qui répond aux appels et effectue un premier filtrage afin de diriger le patient orphelin vers le meilleur service. Le gouvernement s’était pourtant fait élire en promettant un médecin de famille à tous et en réduisant les temps d’attente à l’urgence. 

Selon M. Lebel, ce n’est pas une solution intéressante: «selon plusieurs études, la prévention coûte moins cher que l’intervention», soutient-il. Avec la population vieillissante dans Argenteuil, M. Lebel s’inquiète des services disponibles et des cafouillages dans les suivis. «On ne peut pas se permettre de ne pas avoir de suivi, surtout pour les personnes âgées. Ici dans Argenteuil, on a 5 à 10% de personnes de plus de 60 ans que la moyenne québécoise.» Il estime aussi que les citoyens qui se tournent vers l’Hôpital général de Hawkesbury en Ontario coûte aussi davantage à la province. Le système de santé a bien sûr été fragilisé par la pandémie, mais le candidat mentionne que les coffres du gouvernement n’auront jamais été aussi rempli avec l’inflation galopante. En juin, c’est 8,3% qui a été enregistré, un sommet depuis 1983. 

Selon le communiqué du candidat, la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, s’engage à fournir un médecin de famille à toutes les personnes qui le souhaitent; mènera une opération de rattrapage des chirurgies et des examens diagnostics; promet une augmentation de la capacité du réseau en ajoutant 6G$ dans les infrastructures ainsi qu’une amélioration de service des soins de santé mentale bonifiés avec un programme d’accès universel à la psychothérapie. 

Je m’engage à me battre pour que chaque citoyen d’Argenteuil qui le souhaite ait accès à un médecin de famille. À titre de député, je désire m’assurer que les citoyennes et les citoyens d’Argenteuil ne soient pas oubliés par notre système de santé, et ceci nécessite une vision claire à long terme qui permet de voir venir les défis, pas une gestion au jour le jour, J’ai l’impression qu’avec la campagne, on aura l’occasion de faire des débats sur les vrais enjeux et les gens vont se rendre compte qu’il y a des solutions.»

— promet M. LeBel, confiant de la plate-forme dévoilée en mai par son parti.