le Dimanche 25 septembre 2022
le Mercredi 10 août 2022 18:28 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Suzanne Charette candidate à la mairie de Casselman

Suzanne Charette présente sa candidature à la mairie de la municipalité de Casselman en vue des élections municipales du 24 octobre prochain. — photo fournie
Suzanne Charette présente sa candidature à la mairie de la municipalité de Casselman en vue des élections municipales du 24 octobre prochain.
photo fournie
Suzanne Charette présente sa candidature à la mairie de la municipalité de Casselman en vue des élections municipales du 24 octobre prochain.

Madame Charette a décidé de se porter candidate contre le maire sortant Daniel Lafleur car elle croit que la municipalité de Casselman a besoin d’un changement de direction pour rétablir la confiance envers les citoyens : « J’ai décidé de me présenter parce que je trouve qu’on a besoin de changement à Casselman. On doit ramener la confiance, l’intégrité et le respect à l’hôtel de ville. La transparence aussi c’est très important pour moi. En ce moment, les citoyens se plaignent, mais ils ne savent pas ce qui se passe. Il faut rétablir la confiance avec les employés et s’assurer qu’il n’y ait pas d’ingérence du conseil. »

La priorité de la municipalité, selon Madame Charette, devrait être de limiter les dépenses et de proposer une vision à long terme pour l’avenir de Casselman : « Il faut essayer de ramener un équilibre au budget. On a trop de dépenses pour les revenus de la municipalité. Mais pour régler le problème, il faut avoir une vision à long terme et arrêter de dépenser avant de penser aux dépenses. Moi, ma vision à long terme c’est d’attirer des commerces vers le centre du village pour vraiment essayer de revitaliser le centre-ville.  »

Si Madame Charette ne précise pas quelles coupures budgétaires elle proposerait afin de limiter les dépenses de la municipalité, elle critique certaines décisions récentes du conseil, qui ont engendré des dépenses inutiles à son avis : « Il faudrait arrêter de se lancer dans des dépenses inutiles comme l’achat du 1 Industriel pour le futur hôtel de ville et se concentrer sur les services qu’on offre à la communauté. »

Un point sur lequel Madame Charette insiste fortement est la nécessité de changer la culture actuelle à l’hôtel de ville : « Je crois que c’est le temps que la population de Casselman ait une vision différente pour l’avenir de la municipalité. Il faut travailler pour garder nos employés, et pour ça, il faut avoir du respect pour eux et savoir comment leur parler. On a des bon employés qualifiés à Casselman et il faut que le conseil leur fasse confiance et les laisse travailler. »