le Lundi 8 août 2022
le Jeudi 30 juin 2022 9:37 Vision (Clarence-Rockland)

Un jeune candidat se lance dans la course au poste de conseiller du quartier 7

Trevor Stewart is running for City Councillor in Ward 7, looking to improve access to city services for his hometown of Hammond.  — Supplied photo
Trevor Stewart is running for City Councillor in Ward 7, looking to improve access to city services for his hometown of Hammond.
Supplied photo
Trevor Stewart, natif de Hammond et âgé de 23 ans, a annoncé qu'il se présentait au conseil municipal dans le Quartier 7, ce qui fait de lui le plus jeune candidat inscrit aux élections municipales de Clarence-Rockland.

Né et élevé à Hammond, Stewart travaille actuellement comme adjoint exécutif de Francis Drouin, député de Glengary-Prescot-Russell, et auparavant comme stagiaire au Cabinet du Premier ministre.  

Selon Stewart, ses ambitions politiques ont débuté à l’âge de 16 ans. Son premier engagement important, et le moment qui a initié son désir de se présenter au conseil, a été une campagne pour paver le chemin Gagné à Hammond en 2019. Il s’est adressé au conseil à plusieurs reprises et a réussi à convaincre la ville d’évaluer le réasphaltage de la route.  

L’accent mis sur les routes et les infrastructures est un élément majeur de la vision de M. Stewart pour les villages de Hammond et de Cheney. Il note que, compte tenu du montant des impôts que les résidents du quartier 7 paient, ils devraient recevoir leur juste part de la ville.  

«Nous voyons que beaucoup de fonds vont directement à Rockland, a dit M. Stewart. Je veux juste m’assurer que nous recevons les services que nous méritons, et que ces services sont égaux au montant des impôts que nous payons.» 

Stewart est également très investi dans le soutien de la communauté francophone et veut s’assurer que la culture et la langue françaises sont protégées. En 2018, il a fondé Le Front culturel franco-ontarien, un groupe de défense des droits des Franco-Ontariens aujourd’hui disparu.  

«Je veux faire de notre communauté un exemple de communauté franco-ontarienne réussie, a dit Stewart.» 

Bien qu’il n’ait que 23 ans, M. Stewart n’a pas eu à faire face à des réactions de la communauté remettant en question ses qualifications. Il pense plutôt que les habitants du quartier 7 ont accepté l’idée d’une voix plus jeune au conseil.   

«J’ai frappé aux portes et obtenu des signatures et mon âge n’a jamais été évoqué, a dit M. Stewart. Je pense que les gens sont enthousiastes et voient les jeunes comme un moyen de sortir de la toxicité de la politique d’aujourd’hui.» 

Le quartier 7 compte actuellement deux candidats inscrits pour les élections municipales d’octobre. M. Stewart sera opposé au conseiller actuel Michel Levert, qui vise un troisième mandat au conseil municipal.