le Vendredi 1 juillet 2022
le Jeudi 23 juin 2022 19:09 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Deux élus municipaux d’Argenteuil au FCM

Scott Pearce a été élu premier vice-président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM). — Photo courtoisie
Scott Pearce a été élu premier vice-président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).
Photo courtoisie
Deux maires de la région représenteront Argenteuil à la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Scott Pearce, maire de Gore, a été élu premier vice-président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), tandis que Bernard Bigras-Denis, maire de Lachute, a été élu administrateur du regroupement lors de la dernière assemblée générale annuelle de la FCM le 5 juin dernier. 

Depuis son élection à la 3e vice-présidence en 2020, M. Pearce siège au sein du comité exécutif de la FCM, où il joint sa voix à celles d’élus municipaux et de membres affiliés de toutes les provinces et de tous les types de collectivités au pays afin d’établir les priorités stratégiques reflétant les préoccupations des gouvernements municipaux.

 

J’aimerais remercier sincèrement tous les délégués des municipalités canadiennes, et plus particulièrement les membres du caucus du Québec, pour leur appui indéfectible, leur confiance et leur amitié. Je poursuivrai mes responsabilités en partageant avec mes collègues le dévouement nécessaire pour servir les intérêts supérieurs des Canadiennes et des Canadiens, et ce, avec vigueur et fierté.»

— a déclaré M. Pearce.  

La nomination de Bernard Bigras-Denis à titre d’administrateur de la FCM vient pour sa part annoncer la poursuite de la représentation d’Argenteuil au sein du regroupement pour les années à venir. «Je suis fier et heureux de prendre une part active au renforcement des collectivités et d’avoir l’occasion de porter les priorités locales au niveau national. Je crois fermement que la FCM représente la voix des gouvernements locaux dans les politiques fédérales et c’est un grand honneur pour moi de poursuivre mon implication au sein de la FCM afin d’aider les municipalités rurales comme la mienne à relever les défis locaux», de mentionner M. Bigras-Denis.  

Engagé pour le bien commun comme maire du Canton de Gore depuis novembre 2004, M. Pearce exerce également les fonctions de préfet de la MRC d’Argenteuil depuis mai 2014. Il a précédemment exercé la fonction de préfet suppléant au cours de deux mandats consécutifs, de novembre 2009 à novembre 2013. Activement impliqué dans le milieu municipal, il est membre du conseil d’administration de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) depuis 2009, où il a occupé la vice-présidence du caucus rural et la vice-présidence du caucus du Québec jusqu’au début de l’automne 2020, en plus d’être membre de plusieurs comités stratégiques, dont la commission de l’environnement et changement climatique.  

Il siège aussi au conseil d’administration de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) depuis décembre 2013, en qualité de représentant des municipalités bilingues de la province et de Président de la Commission permanente de l’aménagement du territoire, l’agriculture et l’environnement.  

Pour sa part, le nouveau maire de la Ville de Lachute Bernard Bigras-Denis s’est impliqué au sein de divers organismes locaux, notamment à titre de vice-président du Club Lions de Lachute et de vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil. En février 2022, il a été élu au conseil d’administration de la FCM, où il a pu participer aux réunions du conseil et aux différents comités.  

La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux depuis 1901. Ses membres représentent plus de 90 % de la population canadienne et regroupent plus de 2 000 municipalités de toutes les tailles, des plus grandes villes aux collectivités rurales et nordiques du Canada, de même que 20 associations provinciales et territoriales de municipalités. La FCM défend les intérêts des municipalités en s’assurant que les besoins de leurs résidents sont pris en compte dans les politiques et programmes fédéraux. D’année en année, les travaux de la FCM profitent aux gouvernements municipaux et aux contribuables canadiens, et ses programmes fournissent aux municipalités les outils dont elles ont besoin pour relever les défis locaux.