le Vendredi 1 juillet 2022
le Jeudi 9 juin 2022 19:21 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Démographie vieillissante = sécurisation des traverses

Le maire Bernard Bigras-Denis est entouré de trois des conseillers de la Ville de Lachute et de partenaires de la Sûreté du Québec afin d’annoncer la mise en place de structures antibélier aux abords des traverses de piétons sur la rue principale.  — Photo Mylène Deschamps
Le maire Bernard Bigras-Denis est entouré de trois des conseillers de la Ville de Lachute et de partenaires de la Sûreté du Québec afin d’annoncer la mise en place de structures antibélier aux abords des traverses de piétons sur la rue principale.
Photo Mylène Deschamps
Avec la démographie vieillissante et pour assurer la sécurité de l’ensemble des marcheurs, le conseil de ville de Lachute est fier d’annoncer la mise en place de structures antibélier aux abords de plusieurs traverses de piétons au centre-ville de Lachute.

Ces 7 premiers plantoirs au coût de 2000$ chacun visent à diminuer le risque de collision entre les usagers de la route et les piétons en diminuant le temps de traverse visible, là où la rue est le plus large et où l’on retrouve un très grand nombre de véhicules. Des bollards réfléchissants seront aussi ajoutés au cours des prochains jours. Souvent cachés entre les véhicules stationnés, les marcheurs sont invités à respecter les bons endroits de traverses. Les plantoirs sont fabriqués par la compagnie Jensen, qui utilise un procédé de Tricentris dans la récupération du verre. Le verre concassé permet de fabriquer, entre autres, cette forme de béton.  

Ces mesures de sécurisation des traverses de piétons s’insèrent dans le grand chantier du réaménagement du centre-ville. Les plantoirs seront retirés l’hiver pour faciliter le déneigement, mais seront déplacés dans les parcs par la voirie à la fin de l’automne et pourront aussi servir de décoration pour le temps des fêtes. 

La Ville a aussi annoncé un programme de sécurisation pour ses 70 traverses, qui seront traitées par ordre de priorité. Un projet pilote d’aménagement complet d’une intersection aux coins de l’avenue Barron et du boulevard Tessier sera mis en branle dès cette année.  L’endroit choisi est justifié par le nombre de véhicules y circulant (10 000 par jour), la présence d’un corridor scolaire ainsi que la largeur et la géométrie de l’intersection. Selon l’efficacité démontrée par ces nouveaux outils de signalisation, on pourra en implanter à davantage d’endroits.