le Mardi 5 juillet 2022
le Jeudi 2 juin 2022 20:24 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Comme promis, la vitesse est réduite

Le conseil municipal de la Ville de Lachute s’est réuni lundi dernier près de l’avenue de la providence pour souligner l’entrée en vigueur des changements aux limites de vitesse dans la municipalité vendredi dernier. — Photo Mylène Deschamps
Le conseil municipal de la Ville de Lachute s’est réuni lundi dernier près de l’avenue de la providence pour souligner l’entrée en vigueur des changements aux limites de vitesse dans la municipalité vendredi dernier.
Photo Mylène Deschamps
Selon le conseil municipal de la Ville de Lachute, il y avait un constat clair de préoccupations des citoyens face à un problème de sécurité publique sur les routes et comme promis en campagne électorale, la solution a été une réduction des limites de vitesse mise en branle le 27 mai dernier.
Photo Mylène Deschamps

Questionné à savoir si de faire respecter les limites déjà inscrites n’aurait plus suffire à la démarche, Bernard Bigras-Denis explique que c’est une combinaison des deux facteurs, soit réduire la vitesse et avoir davantage de contrôles policiers, qui amélioreront la sécurité. «Moi, je ne suis pas là pour attendre qu’une catastrophe arrive, lance le 1er magistrat, qui dit suivre la tendance de plusieurs petites et moyenne villes. C’est une première annonce d’une série de mesures.  Nous aurons des aménagements et des dispositifs de réduction de vitesse.  Voyez la SQ est ici présentement, ça en dit long.  Ils seront responsables du changement de règlements. Avec le 40 km à l’heure qui a été changée sur Grenoble, nous avons constaté avec prise de données une réduction de la vitesse.» 

Les grands vents et les pluies diluviennes ont retardé en partie l’installation par l’équipe municipale de la nouvelle signalisation, qui, a-t-on promis, sera complètement mise en place d’ici le week-end.  Il en coûterait 20 000 dollars aux citoyens pour les nouvelles pancartes et l’implantation de la signalisation de 30 km à l’heure dans toutes les zones scolaires et de 40 km à l’heure sur l’ensemble des rues à l’exception de celles sous la juridiction provinciale du ministère du Transport du Québec (MTQ). 

Plusieurs facteurs ont contribué à déterminer les nouvelles limites de vitesse.  Le directeur général Benoit Gravel explique que l’équipe a procédé à une analyse globale et à une hiérarchisation des rues selon la densité d’habitation, le volume de véhicules, la largeur des rues, la présence de trottoir, les corridors de sécurité, la présence de pistes cyclables et de parcs municipaux. «Il est prouvé que de ralentir sur la route sauve des vies.  Rouler plus vite que la limite permise sur la route augmente le risque de collision avec un piéton ou un cycliste.  Une étude transmise par le ministère du Transport du Québec démontre que la réduction de la vitesse diminue de façon considérable les effets d’une collision», a souligné Guylaine Cyr-Desforges, responsable du dossier de la sécurité publique et demandant la collaboration de tous les citoyens pour respecter les nouvelles mesures.  Aucune statistique quant au nombre d’accidents sur le territoire de Lachute n’était toutefois disponible lors de la conférence de presse. 

C’est la Sûreté du Québec qui sera en charge de faire appliquer cette nouvelle législation.  Mais peu importe où vous vous retrouvez au Québec, c’est la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) qui détermine le code de la sécurité, les montants des amendes et le nombre de points d’inaptitude.  Par exemple, dans une zone de 30km à l’heure, il en coûtera 1 point d’inaptitude à partir d’un odomètre indiquant 41 km à l’heure et jusqu’à 3 points d’inaptitudes seront ajoutés à votre dossier à 61km à l’heure.  L’offense coûtera entre 15$ à 155$ auxquels il faut ajouter les frais administratifs. Dans une zone de 40 km à l’heure, le conducteur sera en grand excès de vitesse à partir de 80 kilomètres à l’heure et se verra octroyer 6 points d’inaptitude ainsi qu’une contravention de 350$.   

 «On a toujours un pouvoir discrétionnaire comme policier, mais quand on conduit, on est responsable de respecter les panneaux de signalisation, même s’ils sont nouveaux.  Nous sommes là pour appliquer les lois et les règlements en vigueur et non pour les commenter, mentionne Marc Tessier, chargé des communications pour la Sûreté du Québec.  C’est sûr que lorsqu’on est un nouveau conducteur, parce que ce n’est pas juste les jeunes, on a beaucoup moins de latitude au niveau des points.» 

Rappelons que les nouveaux conducteurs (permis probatoire) peuvent inscrire jusqu’à 4 points d’inaptitude à leur dossier et 8 points pour les titulaires de moins de 23 ans.  Les points restent inscrits au dossier du fautif pendant les deux années qui suivent la date de déclaration de culpabilité.  Étant donné que les jeunes ont besoin de leur voiture pour aller travailler et se rendre aux études (peu de transport en commun dans la région), il serait bien de faire une bonne mise au point avec les jeunes adultes de votre entourage, les pancartes de 40 km  à l’heure étant installées seulement en début de quartier. 

Le conseil de ville a aussi fait une résolution le 4 avril dernier demandant au MTQ de réduire les vitesses à l’entrée de la ville sur la 329 et la route 158.