le Mardi 5 juillet 2022
le Mercredi 25 mai 2022 20:03 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

C’est à nouveau la saison des moustiques

It is mosquito season again. Residents can get advice on mosquito protection and prevention at www.eohu.ca.  — File photo
It is mosquito season again. Residents can get advice on mosquito protection and prevention at www.eohu.ca.
File photo
Les résidents de la région peuvent prendre des mesures pour éviter les piqûres et réduire les risques de prolifération des moustiques.  

Certains types de moustiques peuvent devenir porteurs du virus du Nil occidental en se nourrissant d’oiseaux ou d’animaux susceptibles d’avoir le virus. Ils peuvent transmettre le virus aux humains par leur piqûre.  

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) maintient son programme de surveillance du virus du Nil occidental en prélevant des échantillons de moustiques au moyen de pièges spéciaux et en vérifiant s’ils sont porteurs du virus. Le BSEO reste également en contact avec les hôpitaux et les cliniques de la région pour obtenir des rapports sur les personnes qui pourraient présenter des symptômes de la maladie.  

Tous les moustiques ne sont pas porteurs du virus du Nil occidental, mais les résidents doivent prendre soin d’éviter tout contact avec les moustiques. Toute personne travaillant ou jouant à l’extérieur doit utiliser un répulsif pour moustiques et, si possible, porter des chemises à manches longues et des pantalons pour réduire la quantité de peau exposée aux moustiques.  

Les moustiques sont le plus actifs à l’aube et au crépuscule. Il faut donc éviter d’être dehors à ces moments-là si possible ou s’assurer de porter un produit anti-moustique.  

On peut également réduire le nombre de sites potentiels de reproduction des moustiques autour de la maison. Supprimer toutes les sources d’eau stagnante où les moustiques peuvent pondre leurs œufs. Cela implique de vider régulièrement les bains d’oiseaux, de ne pas laisser de vieux pneus dehors pour recueillir l’eau de pluie, de vider les pataugeoires des enfants lorsqu’elles ne sont pas utilisées et de couvrir les piscines extérieures ou les bains à remous lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Il faut également veiller à ce que l’eau des piscines et des jacuzzis soit chlorée afin qu’elle ne puisse pas accueillir d’œufs de moustiques.  

Il faut voir à ce que les moustiquaires des portes et des fenêtres sont intactes et ne présentent aucun trou permettant aux moustiques d’entrer dans la maison. Tondre les pelouses pour que l’herbe soit courte et ne puisse pas constituer un lieu de reproduction potentiel après les averses de pluie. Et veiller à ce que les gouttières et les drains du toit soient exempts de débris pour permettre à l’eau de pluie de s’écouler.  

Le bureau de santé conseille de garder les bacs à compost couverts pour empêcher les moustiques de les utiliser comme gîtes larvaires. Toute personne ayant un fossé de drainage près de sa maison devrait se procurer un larvicide approuvé dans une quincaillerie ou un magasin de jardinage pour le mettre dans l’eau. Ces larvicides contiennent une bactérie qui tue les larves de moustiques sans nuire aux autres insectes, animaux ou plantes.  

Toute personne qui va camper sous une tente doit s’assurer d’avoir une bonne moustiquaire.  

Pour de plus amples renseignements sur la protection contre les moustiques, on peut consulter la section Mon environnement du site Web du Bureau de santé de l’est de l’Ontario à www.eohu.ca.