le Vendredi 1 juillet 2022
le Mercredi 18 mai 2022 20:45 Tribune-Express (Hawkesbury)

Des règles plus strictes pour les cascadeurs

Drivers in Ontario using public roads as race tracks may now risk paying higher fines if they are caught and losing their licences for several years if convicted.  — File photo
Drivers in Ontario using public roads as race tracks may now risk paying higher fines if they are caught and losing their licences for several years if convicted.
File photo
La police se montre plus sévère envers les cascadeurs qui utilisent les routes publiques comme pistes de course.  

La Police provinciale de l’Ontario avertit les résidents que la province a modifié la réglementation provinciale sur la conduite à grande vitesse sur les voies publiques. Cette pratique est également connue sous le nom de conduite acrobatique.   

Ces changements se traduisent par des peines plus sévères pour les conducteurs accusés de conduite acrobatique et par une moindre tolérance pour le non-respect des limites de vitesse affichées.   

La police peut désormais saisir un véhicule dans une affaire de conduite acrobatique pendant quatorze jours au lieu de sept. L’amende possible pour une personne reconnue coupable de conduite acrobatique peut maintenant aller de 200$ à 10 000$, selon qu’il s’agit ou non d’une première condamnation.   

La police peut suspendre le permis de conduire d’une personne sur-le-champ pour conduite acrobatique pendant quatorze jours au lieu de sept. Si une personne est reconnue coupable de conduite acrobatique par un tribunal, le juge peut suspendre son permis de conduire pendant deux ans pour une première infraction ou pendant dix ans pour une deuxième infraction.