le Jeudi 26 mai 2022
le Jeudi 21 avril 2022 17:38 MRC D'ARGENTEUIL RCM

Ils sont 13 champions

Première rangée : Cole Nadon, Mathis Séguin, Daniel Legault, entraîneur-chef, Sheldon Dopelhammer, Jérôme Mathieu, Mathis Robbins et Olivier Hébert. Deuxième rangée :Thierry Pesant, Émile Lemay, Loick Gauthier, Elliot Lesage, Zack Lacasse, Ludovick Pesant. Absents : Éric Bertrand, assistant-entraîneur et Alexis Corriveau. — Photo Mylène Deschamps
Première rangée : Cole Nadon, Mathis Séguin, Daniel Legault, entraîneur-chef, Sheldon Dopelhammer, Jérôme Mathieu, Mathis Robbins et Olivier Hébert. Deuxième rangée :Thierry Pesant, Émile Lemay, Loick Gauthier, Elliot Lesage, Zack Lacasse, Ludovick Pesant. Absents : Éric Bertrand, assistant-entraîneur et Alexis Corriveau.
Photo Mylène Deschamps
C’est une vraie histoire de Cendrillon que l’Inuk M-18 de la polyvalente Lavigne a vécue en remportant le championnat juvénile de la saison régulière RSEQ-LL avec une saison parfaite.

C’est d’autant plus louable alors que la troupe de Daniel Legault est sortie triomphante avec les 13 joueurs qui ont bien voulu participer et qu’aucun d’entre eux n’avait déjà gardé de filets.

 

 

 

Le plus cocasse, c’est que nous n’avions aucun gardien dans notre groupe. C’est un joueur d’avant qui m’a dit, m’a te goaler ça moi mon Dan!»

— se rappelle M. Legault qui ne tarissait pas d’éloges envers son protégé au talent naturel Mathis Robbins, qui portait même des patins de joueurs au pied.

L’apprenti gardien de but a terminé la saison avec une fiche de 1,25 but par match et deux blanchissages. 

L’issu du dernier match pour le championnat jeudi dernier s’est d’ailleurs terminé en fusillade. Confiant, Robbins a fermé la porte à trois des meilleurs pointeurs de la ligue. «C’est un exploit pour nous de remporter ce championnat. Nous n’avons pas de programme hockey dans notre école. J’avais 13 gars sur ma liste et j’ai joué avec ces 13 gars!», de dire l’enseignant en éducation physique. 

Ces jeunes joueurs se sont entraînés à 6h tous les vendredis matin. «Nous avions un esprit d’équipe incroyable et les gars exécutaient le plan de match à perfection, ajoute M. Legault. Habituellement, je les fais jouer en fin de pratique, mais eux me disaient on ne veut pas jouer, on veut que tu nous apprennes la game 

Lors de la finale, un joueur, qui a perdu son père tragiquement, était absent.  Les gars ont tous joué avec le nom du numéro 19 inscrit sur leur bâton. Il semblerait que c’est la première saison parfaite d’un club dans cette ligue.