le Lundi 23 mai 2022
le Mercredi 23 février 2022 12:49 | mis à jour le 8 avril 2022 19:21 Tribune-Express (Hawkesbury)

Les enfants de 12 ans et plus peuvent désormais recevoir une troisième dose

As of February 18, all youths aged 12 to 17 years old are eligible to receive their COVID-19 booster dose. — Archive photo
As of February 18, all youths aged 12 to 17 years old are eligible to receive their COVID-19 booster dose.
Archive photo
Depuis le 18 février, le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) informe que tous les jeunes âgés de 12 à 17 ans sont admissibles à recevoir leur dose de rappel de COVID-19.

Alors que la pandémie entre dans sa troisième année consécutive, toutes les mesures possibles sont prises pour réduire les chiffres et s’assurer que les gens restent en bonne santé. 

« J’encourage tous les jeunes âgés de 12 à 17 ans à recevoir leur dose de rappel dès qu’ils y sont admissibles », a déclaré le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste. « La dose de rappel réduit non seulement vos chances d’être infecté par le variant Omicron, mais vous protège également de maladies graves si vous êtes infecté. En outre, la modélisation prévoit que plus le nombre de personnes vaccinées avec la troisième dose est élevé, plus nous serons en mesure d’avancer avec succès dans la levée des restrictions pandémiques. » 

Les personnes doivent être âgées d’au moins 12 ans au moment de leur rendez-vous, et 168 jours doivent s’être écoulés depuis leur deuxième dose. Les rendez-vous peuvent être pris par le biais du système de réservation provincial à l’adresse www.Ontario.ca/bookvaccine ou en appelant le Provincial Vaccine Contact Centre au 1 833 943-3900. Le vaccin de rappel peut également être reçu dans toute pharmacie participante qui administre le vaccin Pfizer, ou par l’intermédiaire de fournisseurs de soins de santé. Les personnes qui ont besoin d’aide ou d’aménagements spéciaux peuvent appeler le BSEO au 1 800 267-7120. 

Le BSEO demande aux gens de ne pas essayer de prendre rendez-vous s’ils ne sont pas encore admissibles ou s’il s’est écoulé au moins 168 jours depuis leur deuxième dose.