le Mercredi 18 mai 2022
le Mercredi 23 février 2022 20:59 | mis à jour le 8 avril 2022 19:17 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Changements rapides dans l’utilisation des tests

The Ministry of Health has changed how they recommend at-home rapid tests be done. — Archive photo
The Ministry of Health has changed how they recommend at-home rapid tests be done.
Archive photo
Le ministère de la santé change la façon dont il recommande de réaliser les tests rapides à domicile.

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) vous informe que la méthode recommandée pour administrer un test rapide d’antigène a changé. Alors que des tests rapides gratuits sont distribués par les détaillants de la province, les responsables préviennent qu’ils ne peuvent pas être utilisés pour confirmer un diagnostic négatif, à moins que plusieurs tests soient administrés sur plusieurs jours. Comme toujours, la vaccination reste le meilleur moyen pour les individus de se protéger et de protéger leur communauté. 

Les tests rapides d’antigènes sont recommandés pour les personnes présentant des symptômes du COVID-19. Si une personne est symptomatique et que le test est positif, il est très probable qu’elle soit atteinte du COVID-19. Dans ce cas, elle et toute sa famille doivent s’auto-isoler, sans qu’aucun test de suivi ne soit nécessaire. Ils doivent également informer toutes les personnes avec lesquelles ils ont été en contact récemment et les diriger vers le site www. Ontario.ca/exposed. 

Un seul test négatif ne permet pas d’exclure la COVID-19, surtout si une personne présente des symptômes. Un deuxième test doit être effectué 24 à 48 heures après le premier, et si ce test revient également négatif, il est moins probable qu’il s’agisse du COVID. La personne doit s’auto-isoler jusqu’à ce que les symptômes s’améliorent pendant au moins 24 heures (ou 48 heures en cas de symptômes gastro-intestinaux). 

Le variant Omicron est plus difficile à détecter que les autres variants de la COVID, surtout moins de 48 heures après l’infection. Lors d’un test à antigène rapide, il convient de suivre les instructions supplémentaires concernant l’écouvillonnage des joues, du dos de la langue, de la gorge, puis des deux narines. Les tests antigéniques rapides sont moins sensibles pour le variant Omicron que pour le Delta dans les échantillons nasaux, en particulier dans les 1 à 2 jours suivant l’infection. 

Enfin, le BSEO rappelle aux personnes que les tests d’antigènes rapides ne peuvent pas être utilisés pour des tests ponctuels, même en l’absence de symptômes. Ils ne doivent pas être utilisés pour vérifier votre statut négatif avant de participer à des rassemblements sociaux ou à des événements publics, en raison du risque élevé de faux positifs.