le Jeudi 26 mai 2022
le Mercredi 2 février 2022 18:44 | mis à jour le 8 avril 2022 19:17 Vision (Clarence-Rockland)

Un bonhomme de neige de 12 pieds à Rockland 

What used to be a simple winter-time family activity has grown into a larger -than-life family tradition. — Supplied photo
What used to be a simple winter-time family activity has grown into a larger -than-life family tradition.
Supplied photo
Ce qui n'était au départ qu'une journée de plaisir hivernal est devenu une tradition familiale plus grande que nature.

Il y a presque douze ans, Louise et Tom Payette de Rockland ont construit un bonhomme de neige pour leur fille Francesca sur leur pelouse. Chaque année, ils en construisent un nouveau, lorsqu’il y a suffisamment de neige au sol pour le faire, et chaque année, il grossit. Aujourd’hui, lorsque leur fille, devenue adulte, leur rend visite, elle est accueillie comme il se doit. 

« Elle est venue nous rendre visite hier soir, et c’est la première chose qu’elle a vue. Elle a 25 ans maintenant, et nous ne lui avons pas dit qu’il était là », a déclaré Louise Payette au téléphone. « Il fait entre 3 et 4 mètres. Tom a besoin d’une échelle pour monter ». 

Si les premiers bonhommes de neige avaient une taille plus raisonnable, il est aujourd’hui un peu plus difficile de les construire. Mme Payette explique que son mari construit une boîte en contreplaqué qu’il remplit avec la souffleuse, qu’il tasse bien avant de la remplir à nouveau. Une fois que la boîte est remplie de neige bien tassée, il la sculpte pour lui donner la forme qu’il souhaite : « J’ai [le bonhomme de neige] jusqu’en juin probablement, il sera là pour un moment ». 

Le bonhomme de neige diffère d’une année à l’autre, selon l’humeur de la famille. Le bonhomme de neige des Payette a été un ours en peluche, un lapin, et même une tête de Maoi de l’île de Pâques, une référence au film Night at the Museum de la 20th Century Fox. Le film présente une multitude d’objets exposés dans le musée qui prennent vie la nuit, notamment une tête de Maoi nommée « Dum-Dum » qui aime le « gum-gum ». 

« Il a construit Dum-Dum l’année dernière. C’est notre fille qui nous a dit ‘vous devriez construire Dum-Dum’, et nous ne savions pas qui c’était. Elle a dit ‘oh, vous devez voir ce film’ », a déclaré madame Payette. « Nous avons fait Dum-Dum, nous avons fait un ours en peluche, puis il l’a fait grandir dans le jardin du voisin. Ils avaient Snoopy sur le toit. » 

Quant au bonhomme de neige de cette année, Louise Payette déclare qu’il était initialement censé tenir une énorme canne à sucre. Puis un voisin est passé par là et a fait remarquer qu’il devrait s’agir d’une seringue, comme un signe des temps, et c’est ce qui s’est passé. 

« L’aiguille elle-même est une véritable pompe, comme pour gonfler une grande piscine, et il tient l’aiguille dans sa main. Et nous avons mis du papier d’aluminium au bout pour la rendre pointue comme une aiguille. »