le Mercredi 30 novembre 2022
le Mercredi 2 février 2022 18:35 Autres - Others

Bilan de la dernière session selon la députée d’Argenteuil

La députée d'Argenteuil Agnès Grondin en compagnie de Gilles Bélanger député d'Orford et adjoint parlementaire du premier ministre François Legault. — Photo fournie
La députée d'Argenteuil Agnès Grondin en compagnie de Gilles Bélanger député d'Orford et adjoint parlementaire du premier ministre François Legault.
Photo fournie
Les projets d'amélioration du réseau routier et une augmentation importante de l'accès à Internet haute vitesse d'ici septembre sont les deux principaux enjeux de sa circonscription que la députée d'Argenteuil Agnès Grondin souligne dans son bilan de la dernière session parlementaire de l'Assemblée nationale.

Une aide financière de 3 800 000 dollars aura permis d’effectuer des travaux routiers sur la route 327 entre Brownsburg-Chatham et Grenville-sur-la-Rouge. En plus de cela, le ministère des Transports a octroyé près de 4 500 000 dollars à 5 municipalités du comté pour soutenir leurs travaux d’amélioration de leur réseau routier. Durant 2021, les investissements dans la voirie locale se sont élevés à 16 700 000 dollars dans Argenteuil. Questionnée sur le projet d’élargissement de l’Autoroute 50 entre Lachute et Mirabel, Agnès Grondin a confirmé que les plans et devis devraient être déposés au cours de cette année. La députée n’est pas en mesure d’avancer une date possible pour le début des travaux. «Faudra quand même entre temps sécuriser ce tronçon-là, ce qui devrait venir sous peu», a-t-elle déclaré. Sécuriser de quelle façon? La députée ne sait pas encore si Transport Québec a l’intention d’aménager une glissière de sécurité comme celle qui se trouve depuis 2 ans sur la 50 entre L’Ange-Gardien et Gatineau. 

Autre enjeu cher au coeur d’Agnès Grondin, son engagement primordial de brancher tous les foyers de la circonscription à Internet haute vitesse, d’ici septembre, soit avant la prochaine élection provinciale. Ce n’est donc pas tout à fait par hasard que le député d’Orford Gilles Bélanger également adjoint parlementaire du premier-ministre pour le volet internet haute vitesse soit venu faire une tournée dans Argenteuil pour constater sur le terrain l’état des lieux du travail des équipes professionnelles avec Mme Grondin. C’est surtout dans le nord de la circonscription qu’Internet haute vitesse reste à déployer. Et c’est la même situation dans une partie rurale de la municipalité de Lachute. «Moi je vis dans le nord de la ville de Lachute et je n’ai pas Internet,» indique la députée. 

Durant la dernière session, le ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a accepté l’invitation de la députée d’Argenteuil de visiter trois entreprises agricoles qui selon elle, sortent des sentiers battus. Dans Argenteuil affirme Agnès Grondin, l’agriculture c’est une force vive : « C’est important et on a de plus en plus des entreprises qui sortent des sentiers battus et qui proposent de nouvelles idées, de nouvelles façons de faire.» La ferme la Roquette, une coopérative de travailleurs soucieux de développer une agriculture de proximité, est durable et écologique; la ferme Guayclair, qui pratique une agriculture régénératrice, et les Sucreries d’Argenteuil, qui en sont à la 4e génération d’acériculteurs et qui misent beaucoup sur la transformation alimentaire, ont été mise de l’avant. 

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, est venu annoncer un financement supplémentaire de 167 385 dollars au Carrefour jeunesse-emploi d’Argenteuil pour 2021 et 2022. Ce financement a pour objectif de permettre au CJE de mettre sur pied des services adaptés pour favoriser la réussite éducative des jeunes adultes en difficulté.  

La députée d’Argenteuil ne manque pas de rappeler qu’elle siège au Forum sur l’eau mise en place il y a un an par le ministre de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques, un forum qui réunit les principaux ministères et intervenants concernés par la gestion de l’eau. Le but serait de contribuer à une vision globale, renforcer la cohésion des actions du gouvernement et des communautés locales, entre autres les organismes de bassins versants. On vise par exemple une meilleure harmonisation des usages et de la mise en oeuvre de mesures de protection et de conservation de l’eau. C’est ainsi que la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, voulait rendre compte du travail accompli depuis l’été dernier à la veille d’entamer la dernière session parlementaire de la 42e législature avant les prochaines élections.