le Lundi 16 mai 2022
le Jeudi 18 mars 2021 19:35 Autres - Others

Vaccin COVID-19: les pharmacies ont obtenu le signal  

Ariane Gravel, pharmacienne en chef de la pharmacie Familiprix de la rue Principale à Lachute, dans un de leurs deux locaux qui seront destinés à la vaccination contre la COVID-19. — Patrick Hacikyan
Ariane Gravel, pharmacienne en chef de la pharmacie Familiprix de la rue Principale à Lachute, dans un de leurs deux locaux qui seront destinés à la vaccination contre la COVID-19.
Patrick Hacikyan
Les pharmacies des Laurentides ont obtenu le signal du gouvernement caquiste mardi soir pour lancer la campagne de vaccination dans leur établissement dès le retour du congé de Pâques.  

Si les premières doses de vaccin seront injectées par des pharmaciens montréalais dès le 22 mars prochain, les pharmacies de la MRC d’Argenteuil pourront commencer à prendre des rendez-vous seulement le 29 mars prochain afin d’aider le système de santé à vacciner pour une première dose tous les Québécois qui le désirent avant la fête nationale. 

Le programme de vaccination dans les pharmacies est encore en cours de processus pour les établissements de la région. La pharmacie Familiprix Mathieu Sabourin, de la rue Principale à Lachute, sera vraisemblablement participante. Ariane Gravel, pharmacienne en chef de cette pharmacie soutient que tous les équipements nécessaires sont en place. La pharmacie compte deux locaux qui serviront à la vaccination.  

«Il est encore trop tôt pour connaitre certaines modalités de la vaccination. Nous ne savons pas encore quel vaccin sera utilisé. Ce ne sera certainement pas le vaccin Pfizer, qui nécessite une chaine de froid de –80 degrés centigrades. Par contre, nous avons un congélateur allant jusqu’à -20 degrés qui nous permettra d’assurer la distribution adéquate d’autres versions du vaccin» a précisé Mme Gravel. Les locaux de vaccination, l’aire d’attente et le personnel son fin prêt pour débuter le processus de vaccination et attendent les directives finales pour enclencher le processus à l’extérieur de la métropole.  

À Lachute, le Jean-Coutu Normand Lévesque, situé sur la rue Principale, prévoit participer à la campagne de vaccination ainsi que la pharmacie du Wal-Mart de la rue Béthany, qui a également affirmé pouvoir être un lieu de vaccination pour cette campagne. 

Certaines pharmacies ne participeront pas à la campagne de vaccination. À la pharmacie Lemay et associés, de Brownsburg-Chatham, on est toujours en réflexion par rapport à la participation ou non à la participation à la campagne. Le pharmacien Réjean Lemay a déjà suivi toutes les formations nécessaires à l’administration du vaccin en question.   

«Lorsque le gouvernement a lancé l’appel pour ce programme de vaccination en pharmacie, nous avions initialement répondu présents, étant donné que nous avons l’habitude pour la vaccination dans notre pharmacie contre l’influenza, relate Céline Bordeleau, pharmacienne propriétaire de la pharmacie Proxim de Saint-André-d’Argenteuil. Nous procédons habituellement à la vaccination après les heures régulières d’ouverture de la pharmacie afin de ne pas engorger les lieux. Le gouvernement exige que les vaccinations soient enregistrées dans un registre avant 22h chaque soir, ce qui dans notre cas, compliquait la logistique des opérations.» 

Du côté de Grenville, la pharmacie principale du secteur ne participera pas, à priori, à cette campagne de vaccination. «Notre pharmacie avait initialement manifesté son intention au gouvernement de participer à la vaccination COVID-19 en pharmacie. N’ayant pas encore eu de confirmation du gouvernement à propos de certaines modalités, nous ne participerons probablement pas, en fin de compte. Ceci pourrait possiblement changer au courant des prochains jours. Nous avons en effet les locaux nécessaires sur place pour procéder à la vaccination s’il était décidé de le faire à l’avenir» a commenté Karine Pilon, pharmacienne à la pharmacie Familiprix Extra – Michel Ky-Tran Hohuu et Danh Nguyen de la rue Maple à Grenville.  

La campagne de vaccination se poursuit pour les personnes âgées de 70 ans et plus à l’aréna Kevin Lowe-Pierre-Pagé. Le gouvernement a aussi annoncé une modification à sa stratégie de vaccination.  Les personnes ayant un handicap physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et vivant dans le RI-RTF pourront être vaccinées en priorité.  Il en va de même pour les personnes lourdement handicapées, qui le seront à domicile. 

Couvre-feu 

De plus à partir d’aujourd’hui, le couvre-feu passe de 20h à 21h30 pour toutes les régions en zone rouge.  La Ville de Lachute plane actuellement sur la réouverture de ses installations à partir du 26 mars prochain.  «Nos équipes travaillent là-dessus en ce moment et nous devrions avoir des annonces à vous faire d’ici demain (jeudi), soutient Alexandra Montminy, conseillère aux communications de la Ville de Lachute.  L’accès au rayonnage de la bibliothèque municipale aura lieu dès le 26 mars et nous établirons de nouveaux horaires aux sentiers selon le nouveau couvre-feu.  En ce qui concerne les activités à la piscine, nous attendons les consignes de nos élus, selon les recommandations faites par nos équipes.» 

Le nombre de cas actifs de COVID-19 dans la MRC d’Argenteuil est de 28 en date du 16 mars 2021. Il s’agit d’une augmentation de 9 cas en une semaine. La ville voisine de Mirabel compte actuellement 35 cas actifs, soit sept de moins en sept jours. Dans les Laurentides, il y a 388 cas actifs de COVID-19, 17 cas de plus qu’au 9 mars dernier.  

Du côté de Prescott-Russell, les personnes âgées de 80 ans et plus pouvaient commencer à prendre leur rendez-vous lundi dernier pour le début de la campagne de vaccination massive.  Quelques ratés au système informatique ont causé du trouble lors de la première journée, mais semble-t-il que le tout devait être résolu rapidement.  Le nombre de cas actifs de COVID-19 est de 28. Il s’agit d’une diminution de 20 cas par rapport au bilan du 9 mars dernier.