le Jeudi 26 mai 2022
le Jeudi 18 février 2021 15:52 Autres - Others

Début de la construction de la nouvelle Résidence

La construction du nouveau centre de soins de longue durée de la Résidence Prescott-Russell a commencé à son emplacement de la rue Spence à Hawkesbury. Les équipes de travail sont occupées à nettoyer le site des débris de surface et à creuser les tranchées pour les fondations. La cérémonie officielle d'inauguration des travaux n'aura pas lieu avant la fin du printemps en raison des restrictions imposées aux rassemblements publics en raison de la pandémie. — photo Gregg Chamberlain
La construction du nouveau centre de soins de longue durée de la Résidence Prescott-Russell a commencé à son emplacement de la rue Spence à Hawkesbury. Les équipes de travail sont occupées à nettoyer le site des débris de surface et à creuser les tranchées pour les fondations. La cérémonie officielle d'inauguration des travaux n'aura pas lieu avant la fin du printemps en raison des restrictions imposées aux rassemblements publics en raison de la pandémie.
photo Gregg Chamberlain
Malgré le froid glacial, les travaux de construction de la nouvelle Résidence Prescott-Russell à Hawkesbury ont pris leur envol.

«Très heureux de voir que les travaux ont commencé», a déclaré Stéphane Parisien, directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), lors d’une entrevue téléphonique le 10 février.

AN ENGLISH VERSION IS AVAILABLE
Construction begins on new Prescott-Russell Residence

Les équipes de travail et l’équipement lourd de R.E. Hein Construction Ltd. de Kanata sont arrivés sur le site de la rue Spence lundi dernier en vue des travaux d’excavation. L’entreprise fournira aux CUPR des rapports hebdomadaires et bihebdomadaires sur l’avancement des travaux.

«Je pense que c’est une excellente nouvelle, a déclaré le président des CUPR, Stéphane Sarrazin. Plus vite nous commencerons, plus vite nous aurons fini et nous pourrons commencer à faire entrer les gens là-dedans.»

Le rapport de fin d’année 2020 sur les listes d’attente pour la Résidence Prescott-Russell indique que 143 personnes attendent d’emménager dans l’actuel établissement de soins de longue durée. Cela correspond presque aux 144 résidents qui y vivaient déjà. Une fois terminée, la nouvelle résidence comptera 224 lits.

«Nous pourrions remplir tous ces lits (supplémentaires) dès l’ouverture», a déclaré M. Sarrazin, ajoutant que la majorité des demandes proviennent de Prescott-Russell.

M. Sarrazin a noté qu’il aimerait que le gouvernement provincial assure l’autonomie locale des CUPR en décidant quels demandeurs sont approuvés pour des lits à la nouvelle résidence lorsqu’elle ouvrira. Les objectifs sont de s’assurer que les personnes âgées locales et celles qui ont besoin de soins de longue durée aient la priorité. «Je pense que c’est quelque chose que nous devons soulever», a-t-il déclaré.

Alexandre Gorman, directeur de la Résidence, se réjouit de voir la construction du nouvel établissement commencer. «Ce sera construit en ayant à l’esprit les soins de longue durée», a-t-il déclaré.

La résidence originale a été construite dans les années 1970 et conçue comme une maison de retraite pour personnes âgées. Depuis lors, l’établissement s’est concentré sur les soins de longue durée, mais, selon M. Gorman, la conception du bâtiment n’est pas adéquate.

Le nouvel établissement sera doté de couloirs plus larges pour le personnel et les résidents, ce qui permettra de mieux accueillir les fauteuils roulants, les déambulateurs ou les chariots de service. La conception des «zones de résidence» pour les résidents permettra un entretien et une inspection plus faciles et, si nécessaire, une sécurité sanitaire. «Tout cela permettra de protéger plus facilement nos résidents et notre personnel», a déclaré M. Gorman.

Le cout du nouvel établissement de soins de longue durée de 224 lits devrait se situer entre 70 et 80 millions de dollars. Le projet devrait être terminé au courant de 2023, selon une estimation de l’entrepreneur des CUPR. Cette date d’achèvement proposée dépend de l’absence de tout retard imprévu.

La cérémonie officielle de lancement du projet a été reportée au printemps en raison des limites imposées par les provinces à la taille des rassemblements publics pendant la pandémie.