le Vendredi 9 Décembre 2022
le Mercredi 10 février 2021 16:34 Autres - Others

VTT et routes municipales : maintenant possible de circuler partout 

La Nation a voté pour permettre la circulation des VTT dans toutes les routes de la municipalité. — photo tirée d'une banque d'images
La Nation a voté pour permettre la circulation des VTT dans toutes les routes de la municipalité.
photo tirée d'une banque d'images
Le conseil de La Nation a voté pour permettre aux VTT de circuler sur toutes les routes de la municipalité.

La province de l’Ontario a récemment modifié la législation concernant les VTT et les routes municipales, qui les autoriserait ainsi à circuler dans toutes les routes d’une municipalité. Cependant, la loi dit que le dernier mot revient aux municipalités, dans le sens où celles-ci décident lesquelles parmi les différentes routes peuvent être utilisées par les VTT.

Marc Legault, directeur des travaux publics de La Nation, avait ainsi proposé au conseil le 25 janvier dernier d’établir un projet pilote d’un an qui autoriserait les VTT à circuler dans toutes les routes de la municipalité, sauf celles des Comtés unis de Prescott et Russell, une décision qui doit être prise par le conseil régional. 

«Je crois qu’avec nos campagnes et notre rural, nous devrions établir un projet pilote d’un an et le laisser ouvert comme plusieurs municipalités l’ont fait. Si nous nous apercevons qu’il y a des problèmes, par exemple des chemins qui ne devraient pas être utilisés, on pourrait alors modifier notre règlement et les ajouter comme interdiction de circulation», a expliqué Marc Legault.  

Le directeur des travaux publics avait également ajouté qu’au chapitre économique,  ce projet pourrait être une belle initiative pour les commerces, car plusieurs personnes se déplacent en motoneige pour aller au restaurant, dans des commerces et même pour aller faire le plein à la station-service. Le maire François Saint-Amour a fait valoir que ce projet pourrait aussi ouvrir plus de portes pour la Forêt Larose. 

Marie-Noëlle Lanthier, conseillère du Quartier 1, avait de plus salué la proposition de Marc Legault. Elle a pour son part recommandé d’utiliser les médias sociaux de la municipalité dans le but de créer une campagne de sensibilisation pour parler de l’utilisation sécuritaire des VTT. 

«En même temps, ça permettrait aussi aux gens de reconnaitre leur droit d’être sur les routes, mais qu’il y a des consignes aussi qu’ils doivent respecter, comme les limites de vitesse par exemple. Il faut que les propriétaires de VTT sachent que lorsque nous aurons des plaintes, que nous allions intervenir. En ce sens, ils connaitront les consignes à respecter», a-t-elle lancé. 

Projet maintenant autorisé

Le 9 février, la Municipalité a annoncé l’autorisation de circulation des VTT dans les chemins de la municipalité. Cependant, le nouveau projet comporte des conditions que les usagers devront respecter. Notamment, la vitesse maximale permise est fixée à la moitié des limites déjà permises. Ainsi, si une voiture peut rouler à 50 km/h dans un chemin, le VTT devra circuler à 25 km/h dans ce même chemin. 

La municipalité a également demandé aux usagers  d’utiliser leur propre jugement pour éviter le bruit lorsqu’ils circulent, pour ne pas déranger les résidents. Elle a finalement ajouté que le succès de ce projet dépendera de la bonne conduite des utilisateurs. Advenant que certains contreviennent aux conditions, La Nation se réservera le droit d’interdire la circulation des VTT sur certains chemins, allant même jusqu’à mettre fin au projet.