le Mardi 16 août 2022
le Mercredi 20 janvier 2021 20:55 Autres - Others

Internet haute vitesse: un accord d’ici mars?

Le Réseau régional de l’Est ontarien pourrait conclure une entente dès le mois de mars pour améliorer le service Internet sans fil. — photo tirée d’une banque d’images (Pexels)
Le Réseau régional de l’Est ontarien pourrait conclure une entente dès le mois de mars pour améliorer le service Internet sans fil.
photo tirée d’une banque d’images (Pexels)
Le personnel du Réseau régional de l’Est ontarien a annoncé qu’il pourrait conclure une entente dès le mois de mars pour améliorer le service Internet sans fil. Cependant, le nom de l’entreprise avec laquelle il négocie actuellement n’a toujours pas été dévoilé.

Le réseau relève du Eastern Ontario Wardens Caucus (EOWC), l’organisation à laquelle siègent les présidents des gouvernements de comtés de l’Est ontarien. Rogers Communications et Bell Canada avaient été les seuls soumissionnaires dans l’appel d’offres pour son projet surnommé «cell-gap». Ce projet visait ainsi à améliorer l’accès aux services de communication sans fil et à augmenter la capacité dans l’Est ontarien.

«Le projet cellulaire progresse bien, a déclaré Lisa Severson, porte-parole du réseau, dans un communiqué. L’évaluation des appels d’offres est terminée et le 23 novembre 2020, le réseau EORN a demandé au personnel d’entamer des négociations contractuelles avec le fournisseur sélectionné. Nous prévoyons que les négociations seront terminées d’ici mars 2021 avec l’annonce de l’offre retenue», a-t-elle indiqué. Elle a précisé que le nom du promoteur avec qui le réseau fait affaire n’était pas divulgué en attendant ces pourparlers.

«Ce partenariat public-privé de plus de 213 millions de dollars permettra d’atteindre les nombreuses zones où le service cellulaire est médiocre ou inexistant», a écrit le président J. Murray Jones dans un communiqué. Il a ajouté que les demandes de services cellulaires augmentent en raison du fait que les gens dépendent des tablettes et des téléphones intelligents pour le travail et qu’ils les utilisent aussi pour se connecter aux autres et se divertir.

Le réseau fait également pression sur les gouvernements provinciaux et fédéraux pour qu’ils financent son «gig project» beaucoup plus ambitieux. S’il est mené à bien, il utiliserait la fibre optique pour apporter un service internet ultrarapide à la région ce qui, selon le réseau, résoudrait les problèmes d’accès «pour une génération».

Toutefois, le communiqué indique que ces niveaux supérieurs de gouvernement ont des programmes de financement qui visent actuellement des projets au niveau municipal, et non pas des projets régionaux coordonnés. Les responsables du réseau ont recommandé à leurs membres de «poursuivre des projets au niveau des comtés pour obtenir une plus grande couverture et des économies d’échelle».

«Nous restons engagés à apporter une plus grande connectivité à la région, a déclaré Debbie Robinson, la nouvelle présidente du caucus des présidents. En attendant de voir si d’autres financements sont disponibles pour le projet Gig, nous sommes impatients de soutenir les membres de l’EOWC dans leur recherche de financement», a-t-elle ajouté.