le Lundi 5 Décembre 2022
le Mercredi 4 novembre 2020 20:38 Autres - Others

Viaduc: les maires pas d’accord avec le ministère des Transports

Les maires de Hawkesbury et du canton de Champlain sont déçus par le gouvernement provincial qui continue de défendre son plan controversé de modification du viaduc de Hawkesbury. Les maires craignent que les modifications proposées ne créent un risque d'accident de la circulation à l'avenir. — archives
Les maires de Hawkesbury et du canton de Champlain sont déçus par le gouvernement provincial qui continue de défendre son plan controversé de modification du viaduc de Hawkesbury. Les maires craignent que les modifications proposées ne créent un risque d'accident de la circulation à l'avenir.
archives
Les maires de Hawkesbury et de Champlain sont déçus, mais pas surpris par la position du gouvernement provincial concernant un changement controversé prévu pour le viaduc de Hawkesbury.

«En ce qui me concerne, ils ne font que demander qu’un accident se produise, a déclaré la mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly. Ils ne font qu’empirer les choses, au lieu de les améliorer.»

«Je ne suis pas d’accord avec les raisons qui justifient leur décision, a ajouté, pour sa part, le maire Normand Riopel du canton de Champlain. Je ne suis pas d’accord avec leur analyse. Je pense que c’est une affaire de sous.»

Les deux maires ont répondu à la défense continue du ministère des Transports au sujet de la conception du plan de reconstruction du viaduc de la route de comté 17 qui traverse la route 34 à Hawkesbury. Le ministère compte remplacer la bretelle d’accès en direction ouest de la route 34 vers la route de comté 17 par une intersection en T à circulation contrôlée. Les deux maires ainsi que les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait que l’intersection en T pourrait créer un risque d’accident pour les camions de transport qui tentent de tourner de la route 34 à la route 17

La mairesse Assaly a fait remarquer que l’intersection en T est proposée uniquement pour la bretelle d’accès en direction de l’ouest, et non pas également pour la bretelle d’accès en direction de l’est, comme nous l’avons rapporté dans la Tribune-Express dans un article précédent. Elle a déclaré que le rapport du ministère sur la conception qu’elle a lu propose de modifier la connexion existante de la bretelle de sortie vers l’est, du passage supérieur à la route 34. Le plan du ministère est de déplacer le point d’entrée de la bretelle de sortie plus loin sur la route vers un site presque directement en face de l’intersection en T proposée en direction de l’ouest.

«Ils vont rendre la bretelle de sortie (vers l’est) plus prononcée qu’auparavant, a déclaré la mairesse Assaly. Ce n’est pas une bonne chose.»

Les deux maires et le président des Comtés unis de Prescott et Russell, Pierre Leroux, ont répété que le ministère sera tenu responsable de tout accident qui se produirait si la conception de l’intersection en T s’avérait en être la cause.

«J’ai envoyé une lettre au ministère des Transports qui exprime notre position, a déclaré Pierre Leroux. Ils doivent pouvoir assumer la responsabilité de ce qui pourrait arriver.»