le Mercredi 17 août 2022
le Jeudi 15 octobre 2020 16:36 Autres - Others

Des bouteilles pour financer des projets jeunesse

Steve O’Brien, devant le thermomètre de la collecte de fonds de la Fondation Steve O’Brien . — Patrick Hacikyan
Steve O’Brien, devant le thermomètre de la collecte de fonds de la Fondation Steve O’Brien .
Patrick Hacikyan
La Fondation Steve O’Brien lance un appel aux résidents pour récupérer les bouteilles, canettes et contenants consignés dans le cadre de sa collecte de fonds 2020.

La Fondation Steve O’Brien lance un appel aux résidents pour récupérer les bouteilles, canettes et contenants consignés dans le cadre de sa collecte de fonds 2020.

Steve O’Brien est né à Hawkesbury. Son parcours d’athlète l’a amené à croiser des sprinteurs tels que Ben Johnson, Carl Lewis et Usain Bolt. Il a été sprinteur du 400 mètres pendant cinq ans.

En 2009, lors du passage de la flamme olympique à Lachute dans le cadre des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010, il a porté la flamme. Le coureur a même pu l’emprunter momentanément pour aller la montrer à plus de 10 000 jeunes de quoi avait l’air une vraie flamme olympique.

C’est également en 2010 qu’a été créée la Fondation Steve O’Brien.

Joint par notre journal, M. O’Brien a précisé qu’il vise à «donner les outils nécessaires pour que le jeune se relève. La Fondation veut donner au jeune de l’estime de soi pour qu’il atteigne lui-même ses objectifs personnels.»

Pour cette raison, il a entamé plusieurs initiatives, dont des ascensions de montagnes. Il a escaladé le Mont Kilimandjaro, en Tanzanie, en 2012, amassant 10 000$ pour l’école l’Oasis de Lachute. L’athlète a atteint le Machu Picchu la même année, au Pérou. Cela lui a permis de rassembler 53 000$ pour aider à nourrir des familles du secteur dans le besoin.

 En 2015, Steve O’Brien a traversé le Canada en utilisant les modes de locomotion suggérées par les jeunes. Il a ainsi parcouru 13 225 km en longboard, en trottinette, en raquette, en patins à roulettes, à pied… 12 méthodes en tout. Cela lui a permis de réaliser son rêve d’imiter à sa manière son idole de jeunesse, Terry Fox.

Photo fournie

Les personnes qui viendront porter des bouteilles ou canettes consignées permettront à la fondation d’aider à la réalisation de projets proposés par des jeunes. Par exemple : une personne pourrait avoir le rêve d’aller étudier un métier sans en avoir les moyens, une autre rêve de suivre des cours de hockey, un club de scouts pourrait avoir un besoin particulier. Les idées qui sont retenues sont prises en charge par l’organisme, qui œuvre pour aider à leur réalisation.

Plusieurs activités sont prévues pour 2021. Des conférences seront données par Steve O’Brien. Une partie de hockey entre d’anciens joueurs professionnels est également au programme. Il pourrait même y avoir un lancement dont les détails restent encore à dévoiler sous peu.

Les intéressés peuvent déposer leurs contenants recyclés directement en avant du 358 rue Bédard à Lachute, ou en composant le 450-495-1325. La Fondation peut également se déplacer pour venir chercher des bouteilles en d’autres lieux si nécessaire.