le Mardi 16 août 2022
le Jeudi 2 juillet 2020 19:10 | mis à jour le 8 avril 2022 19:18 Reflet-News (Russell-Embrun-Casselman)

Un avenir incertain pour le service PR Transpo

  archives
archives
La poursuite ou non du projet de transport en commun de Prescott-Russell (CUPR) peut dépendre du gouvernement provincial.

L’avenir du projet PR Transpo a été l’un des principaux sujets de discussion lors de la séance du 24 juin du comité de développement économique des Comtés unis de Prescott-Russell (UCPR). Le préfet Pierre Leroux, qui siège à tous les comités consultatifs des UCPR, a exprimé son inquiétude quant à la viabilité financière du système de transport régional. «Je doute qu’un opérateur privé soit prêt à le reprendre», a déclaré M. Leroux.

READ AN ENGLISH VERSION OF THIS ARTICLE

Le maire d’Alfred-Plantagenet, Stéphane Sarrazin, qui préside le comité de développement économique, et le maire de Casselman, Daniel Lafleur, qui y siège, ont tous deux exprimé leur optimisme quant à la viabilité future et à la nécessité de PR Transpo.

Les CUPR ont reçu une subvention du fonds de transport du gouvernement provincial pour financer un projet pilote de quatre ans pour le transport public rural. La province finance des projets pilotes similaires dans d’autres communautés. L’un des objectifs de ces projets est de déterminer si la demande de transport public rural est suffisante pour le rendre suffisamment viable pour attirer l’intérêt du secteur privé.

Le plan initial du projet PR Transpo était de le mettre en service l’été dernier, à temps pour profiter du tourisme. Mais des retards imprévus dans la planification ont fait que le système de transport régional a été mis en place au début du mois d’octobre dernier.

PR Transpo a fonctionné pendant environ cinq mois avant que la pandémie COVID-19 n’entraine sa suspension. Carole Lavigne, directrice du développement économique des CUPR, a noté lors d’une entrevue ultérieure que le nombre d’usagers a commencé à augmenter nettement en janvier et février de cette année. On ne sait pas si cette augmentation se serait poursuivie au printemps, a-t-elle ajouté, en raison de la pandémie.

Le comité de développement économique a demandé à Mme Lavigne de demander au gouvernement provincial si les CUPR sont obligés d’utiliser la subvention de transport du projet PR Transpo pour continuer à exploiter un service de transport public régional ou si la subvention peut être affectée à un autre projet lié au transport.