le Mardi 24 mai 2022
le Jeudi 13 juin 2019 14:28 Le Carillon (Hawkesbury)

Des élèves de l’ÉSCRH se démarquent en cinéma

Sur la photo, l’équipe de la classe de théâtre de 11e et 12e année de l’ÉSCRH : à l’avant, Jean Duval, Julien Lemieux, Cédric Nantel, Mme Christine Brassard, Lauryane Leroux et Patrick Rochon ; à l’arrière, Léanne Boudrias, Maya Gauthier, Malory Gagnon, Tyler Davis, Kasandra Lacombe, Gabriel McGuire, Danika Bissonnette, Gabrielle Presseault, Camille Boucher et Kelly-Ann Rochon. Absents de la photo, le concepteur de l'affiche du film Samuel Charbonneau et Chambly Nantel.  — photo fournie
Sur la photo, l’équipe de la classe de théâtre de 11e et 12e année de l’ÉSCRH : à l’avant, Jean Duval, Julien Lemieux, Cédric Nantel, Mme Christine Brassard, Lauryane Leroux et Patrick Rochon ; à l’arrière, Léanne Boudrias, Maya Gauthier, Malory Gagnon, Tyler Davis, Kasandra Lacombe, Gabriel McGuire, Danika Bissonnette, Gabrielle Presseault, Camille Boucher et Kelly-Ann Rochon. Absents de la photo, le concepteur de l'affiche du film Samuel Charbonneau et Chambly Nantel.
photo fournie
La classe de théâtre de l’École secondaire catholique régionale Hawkesbury (ÉSCRH) a remporté le prix pour le meilleur film à la projection Cinécole.

« Le fait qu’on ait fait ce projet en fin d’année, c’est une belle fin, surtout qu’on a gagné, a dit Malory Gagnon, une élève participante de la 12e année. Ça finit bien notre cours. » Lundi dernier, le 3 juin, la classe de théâtre des 11e et 12e années de Mme Christine Brassard ont assisté, pour la première fois, à la projection Cinécole à l’Excentricité, le nouveau pavillon au collège de La Cité. Le projet consistait en la production d’un film de 8 à 12 minutes.

« On avait carte blanche pour le film, on n’avait absolument rien imposé sauf qu’il devait être de 8 à 12 minutes, a expliqué Mme Brassard. Le film devait avoir un message, mais le reste c’était carte blanche. C’était unanime, les élèves voulaient faire un film dramatique. »

Le produit final, leur film intitulé Impact, qui démontre la tragédie à la suite de la mort d’un élève de l’école dans un accident causé par le texto au volant, a mérité le prix du Meilleur film à Cinécole.

Lisez l’article au complet à la page 2 du Carillon du 12 juin 2019.